Excellente intrigue !

Avis sur Lady Mechanika, tome 5

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

S’il y a d’excellents titres chez Glénat Comics, comme Letter 44, Lazarus, Infinite Loop ou encore le récent Klaus de Grant Morrison. Mais, de mon point de vue, le titre phare de l’éditeur c’est Lady Mechanika ! Joe Benitez nous propose une série absolument géniale, servie par des dessins d’une qualité et d’une justesse rarement atteintes. C’est vraiment un plaisir de plonger dans chaque nouveaux tomes.

Les gazettes l’ont surnommée « Lady Mechanika », unique survivante des horribles expérimentations d’un savant fou, à qui elle doit ses bras et jambes mécaniques. Sans le moindre souvenir de son existence précédant ces tristes événements, Lady Mechanika a su se bâtir une nouvelle vie, en tant qu’aventurière et détective privé. Ainsi ses capacités surhumaines lui permettent-elles de résoudre des affaires que les autorités ne sauraient ou ne voudraient prendre en charge. Et sans cesse, elle tente de percer le voile épais de ses origines.
Lady Mechanika, nouvelle pépite de Joe Benitez, se déroule dans une version fictive de l’Angleterre victorienne, à une époque où magie et superstition se heurtent à de nouvelles découvertes scientifiques.
Une série de meurtres frappe la ville. L’inspecteur Singh commence à douter alors que son enquête le mène tout droit sur le palier de Lady Mechanika. Est-elle bien celle qu’elle prétend, une héroïne combattant le crime ? Ou une tueuse de sang-froid ?
(Contient les épisodes #1 à 3 de Lady Mechanika : The Clockwork Assassin et l’épisodes #1 de Lady Mechanika : Two)

Comme d’habitude avec Lady Mechanika, du moins comme très souvent, je vais commencer par les dessins de Joe Benitez. Et comme toujours c’est un véritable régal pour les yeux. Son travail sur l’ambiance victorienne est bluffante ! On s’y croirait. Et les rajouts mécaniques façon steampunk sont juste exceptionnels. On a envie de flâner dans les rues de Mechanika City ! Et ce, malgré les dangers qui y rôdent ! Mais on a tellement envie de découvrir cette ville dans ses moindres recoins, et surtout d’y rencontrer Lady Mechanika !

Tome après tome, l’héroïne est de plus en plus belle, de plus en plus exquise. Joe Benitez prend soin de toujours la mettre en valeur, de lui proposer des tenues aussi incroyables que sexy. Ce qui fait la force du titre, c’est que cette attention, ce souci du détail, cette qualité vestimentaire est présente partout ou pour tous les personnages !

Les rues de Mechanika City ont toujours été un peu inquiétantes. Incroyables, attractives mais inquiétantes. Surtout la nuit. Et encore plus depuis qu’une étrange tueuse y sévit ! Les rares indices, et les témoignages, poussent l’inspecteur Singh à orienter son enquête vers Lady Mechanika. Et il n’hésite pas à débarquer chez elle pour l’interroger.

Bien entendu, Singh ne croit pas un seul instant que Lady Mechanika soit la tueuse, mais il se doit de l’interroger, et ses chefs y tiennent encore plus. Une nouvelle fois, ils décident de mener l’enquête ensemble. Et elle a devoir commencer par questionner Archibald !

En effet le fidèle ami de Lady Mechanika cache un sombre secret. Lorsqu’il travaillait pour Blackpool, il œuvrait sur un projet secret et novateur, le projet Sparta. Un projet qui échoua de façon dramatique ! Par la mort de plusieurs personnes ! Parmi les autres scientifiques et savant qui travaillaient sur ce projet, on retrouve les trois mystérieuses morts récentes. Lady Mechanika doit donc vite résoudre cette affaire, non seulement pour se disculper totalement, mais également pour sauver Archibald qui est sans aucun doute sur la liste des futures victimes de cette mystérieuse et implacable tueuse !

Alors que notre magnifique héroïne décide de commencer son enquête chez Blackpool, puis Athena Industries de l’énigmatique Gwendolyn Cain, Archibald tient à mener son enquête tout seul. Du moins… en voulant réconforter et prévenir une veuve et ses enfants, il va faire une sinistre découverte… !

Une intrigue policière prenante et passionnante. L’intrigue est simple mais efficace. De plus, il est intéressant de mettre un peu en lumière ce bon vieux Archibald. L’intrigue derrière les mystères des origines de Lady Mechanika n’avance pas ici, mais le cliff final laisse présager de bonnes choses pour la suite.

Et puis l’épisode bonus nous montre une Lady Mechanika affrontant une femme avec d’étranges similitudes. Elle ne sait rien d’elle, mais tout ce qu’elle devine, c’est qu’elles ont été modifiées par le même homme !

Bref, un excellent tome ! Avec une intrigue passionnante ! Comme dit plus haut, simple mais terriblement efficace. Quel dommage que ce soit si court à chaque fois. On voudrait que cela ne s’arrête jamais.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 43 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Romain Bouvet Lady Mechanika, tome 5