Couverture Les Germes de la destruction - Hellboy, tome 1

Les Germes de la destruction - Hellboy, tome 1

(1994)

Hellboy Volume 1: Seed of Destruction

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 3
  2. 0
  3. 7
  4. 15
  5. 30
  6. 151
  7. 422
  8. 705
  9. 395
  10. 130
  • 1.9K
  • 196
  • 811
  • 18

Sous le IIIème Reich, un sorcier invoque une puissance infernale qui lui échappe. De cette puissance naît Hellboy. Élevé par les américains, il sera le plus grand des enquêteurs paranormaux. Le héros et l'univers de cette série, situés en cette fin de siècle, sont inspirés de différentes...

Critiques : avis d'internautes (17)

Les Germes de la destruction - Hellboy, tome 1
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Quelque chose de pas du tout subtil au milieu d'un univers subtil.

ATTENTION CECI EST UNE CRITIQUE (sans spoilers...) DE L'INTÉGRALITÉ DE LA SAGA HELLBOY (13 volumes + les extras...) "N'ayant pas de page où je peux critiquer la totalité des volumes d'Hellboy, je me suis dit que si quelqu'un voulait un avis sur l'utilité se lancer, oui ou non dans Hellboy, il irait jeter un coup d'oeil aux avis du premier volume... Lire l'avis à propos de Les Germes de la destruction - Hellboy, tome 1

3
Avatar Mad Dog
8
Mad Dog ·
Découverte
"You guys were gonna eat me? I've had enough of this crap."

Hellboy c'est avant tout le trait unique et la maîtrise narrative extraordinaire de Mike Mignola qui offrent une puissance évocatrice rare. Un dessin précis et anguleux, presque géométrique, plongé dans le noir mais nullement dénué d'éclat ou de nuances qui accrochent l'œil et le lecteur. Les décors et cases insérant pêle-mêle architectures aztèques, statues indiennes, gargouilles gothiques ou...

19
Avatar Nushku
8
·
Naissance d'un héros.

Digérant parfaitement ses influences, Mike Mignola créer ici un anti-héros aussi badass qu'attachant (sans oublier ses acolytes), proche d'un certain Wolverine, au servir d'un récit construit à la manière du "Dracula" de Bram Stocker (auquel rendra d'ailleurs hommage Mignola en adaptant le film de Coppola dans un superbe comic-book), selon différents points de vue, mélangeant habilement ambiance... Lire la critique de Les Germes de la destruction - Hellboy, tome 1

11
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
Critique de Les Germes de la destruction -... par Cinemaniaque

Hellboy, première, et déjà sympathique comme une porte de prison chinoise bouffée par la rouille. Pourtant, l'est attachant ce gros machin tout rouge et qui pue le cigare, et qui entre deux bonnes baffes (qu'il donne ou qu'il reçoit, pas de jaloux hein) trouve encore l'audace de commenter ironiquement la situation. Il y a juste ce sentiment de "trop peu" dans le scénario, les situations étant... Lire la critique de Les Germes de la destruction - Hellboy, tome 1

3
Avatar Cinemaniaque
7
Cinemaniaque ·
Critique de Les Germes de la destruction -... par GuillermoDelPuerco

Vraiment une BD unique, avec une atmosphère trèsenvoutante en grande partie due aux planches à la fois sombres et lumineuses. Je rajouterai que Mike Mignola est probablement ce qui existe de mieux en terme de narration visuelle, son découpage est absolument fabuleux. Lire l'avis à propos de Les Germes de la destruction - Hellboy, tome 1

3
Avatar GuillermoDelPuerco
9
GuillermoDelPuerco ·
Toutes les critiques du comics Les Germes de la destruction - Hellboy, tome 1 (17)
Vous pourriez également aimer...