Cover Les Lauriers de César - Astérix, tome 18

Les Lauriers de César - Astérix, tome 18

1971

7.2K

227

107

7.2

BD franco-belge de René Goscinny et Albert Uderzo · 30 septembre 1971 (France)

Groupe :

Astérix
Résumé : Abraracourcix et Bonemine se rendent à Lutèce chez le frère de cette dernière, Homéopatix, qui est un riche commerçant. Astérix et Obélix les accompagnent.
Toutes les informations
Laurent-Yves

Laurent-Yves

Le festival du running gag, dans la cité la prestigieuse de l'univers (Rome). Farpaitement !

il y a 8 ans

Miamiwa
8
Miamiwa

Critique positive la plus appréciée

"FARPAITEMENT ! MACHIN A RAISON *Hips* !"

Astérix : "Et les fauves ? Vous les avez oubliés, les fauves ? Il faut les nourrir sans tarder, ces pauvres bêtes qui ne comprennent rien à la justice des hommes ! ... Comment ? ... Voici deux...

il y a 9 ans

7 j'aime

1

AlexandreKatenidis
5
Alexandre Katenidis

Critique négative la plus appréciée

Petite forme

Suite à un pari avec son beau-frère lutécien, après avoir passablement bu, et après qu'ils aient réciproquement vanté les avantages comparatifs de Lutèce et l'Armor, Abraracourcix émet le pari de le...

il y a 4 ans

3 j'aime

2

ngc111
8
ngc111

Critique de par ngc111

Un tome qui fait la part belle aux personnages secondaires, qu'ils soient gaulois (le beau frère d'Abraracourcix) ou romains (les "maîtres" d'Astérix et Obélix). Sans compter geôliers, gardes... Cela...

il y a 12 ans

7 j'aime

1

Jacquesherve
9
Jacquesherve

Les lauriers pour parfumer un ragoût.

Astérix et Obélix sont en mission à Rome et on de demande pourquoi. Voilà que les auteurs font un retour en arrière. Bonemine a un frère qui vit à Lutèce et que celui-ci offre en guise de repas des...

il y a plus d’un an

6 j'aime

6

mavhoc
9
mavhoc

Critique de par mavhoc

Surement un des meilleurs albums d'Astérix, en effet il jouit d'une suite inarretable de gags en tout genre servis par un scénario qui tient la route. Si la soupe au lauriers de César semble être un...

il y a 10 ans

6 j'aime

Fatpooper
6
Fatpooper

Douzième voyage : retour à Rome

Un peu déçu lors de cette relecture. Uderzo est toujours aussi bon : plus de détails, plus de documents pour peaufiner ses décors, des expressions toujours justes, un jeu d'ombre efficace lorsque le...

il y a 8 ans

6 j'aime

3