"Qui est le plus fort entre Goku et Naruto" ? Moi je dis Anshin'in : taisez-vous et lisez ce manga.

Avis sur Médaka-Box

Avatar req
Critique publiée par le (modifiée le )

En fait, Medaka Box, c'est un manga troll par excellence.

On pense voir au début un manga simple qui se déroule au lycée, avec des intrigues principales classiques. On voit à mille lieues un développement d'une intrigue sentimentale entre la surpuissante Medaka et le beaucoup plus normal Zenkichi. Pis en plus Medaka a une poitrine plus que généreuse et on ne dit pas non à du fan-service des fois, ça détend.

Et ben prends ce premier paragraphe, et prends-te le dans la tronche.

Parce que ça dégénère complètement en shōnen en mode "overdrive" avec une foule de personnages dits "anormaux" tous plus surpuissants les uns que les autres, à un tel point qu'on se demande si ça tient du foirage total ou du génie de la part des auteurs. Le seul personnage à peu près correct est finalement ce pauvre Zenkichi qui a l'air bien faible et banal au milieu de tous ces monstres. Mais bon, c'est peut-être juste pour un arc, continuons.

Et bah PAS DU TOUT ! Après cet arc arrivent des personnages encore plus anormaux que les anormaux, les "minus" qui, en plus de posséder des pouvoirs vraiment abusés, ont un personnalité complètement délirante, voire flippante et malsaine. Ca part vraiment dans des combats épiques et des fois vraiment surprenants, au final.

MAIS C'EST PAS FINI ! L'auteur commence à voir que son manga a vraiment du succès, et il sent qu'il peut enfin se lâcher par rapport aux éditeurs qui vont lui laisser faire ce qu'il veut. Du coup, on assiste à l'arrivée d'un personnage qui possède... 4 trillions de pouvoirs (oui, l'ordre de grandeur est le bon) et qui pourrait balayer tous les personnages précédents d'un revers de la main gauche (de toute façon, gauche, droite, on s'en fiche, elle est probablement ambidextre). Cependant ce personnage ne peut pas vraiment utiliser la pleine mesure de sa puissance, alors elle envoie des personnages... finalement pas aussi puissants qu'on l'aurait pensé. Et on arrive donc à un arc où Medaka fait de rares apparitions, et Zenkichi est carrément mis sur le banc de touche. L'auteur brise sans cesse le quatrième mur ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Quatri%C3%A8me_mur ) sur cet arc, au point où on voit clairement une critique bien acerbe du monde de l'édition de mangas !

L'arc suivant change du tout au tout et on perd complètement la notion de combats en revenant au "manga sentimental de lycée", du moins en partie. Et je vais m'arrêter là parce que je n'ai pas fini de tout lire et que je vous ai déjà bien assez spoilé (le manga est encore en parution avec un plutôt bon succès au Japon).

On ne dirait pas comme ça, mais l'auteur sait vraiment ce qu'il fait. Il grossit les traits, exagère les pouvoirs pour mieux montrer le caractère stupide et grotesque de nombre de shōnen. Il arrive à changer brutalement de genre : imaginez-vous passer d'un Street Fighter-like à un RPG, puis à un dating sim... DANS LE MÊME JEU VIDÉO. Et bien ce serait un bon équivalent de Medaka Box.

Là où j'en suis actuellement, c'est un moment de l'histoire où l'auteur doit avoir une dent contre les traducteurs de manga, parce que les chapitres fourmillent de jeux de mots basés sur... les kanjis, leurs écritures et leurs prononciations.

Un troll, vous dis-je.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1102 fois
5 apprécient

req a ajouté ce manga à 1 liste Médaka-Box

Autres actions de req Médaka-Box