Couverture Presque

Presque

(1998)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 0
  2. 1
  3. 1
  4. 0
  5. 3
  6. 31
  7. 56
  8. 101
  9. 42
  10. 23
  • 258
  • 32
  • 138
  • 1

Larcenet raconte dans cet album son service militaire. Une année passée sous les drapeaux, base aérienne de Toul, section disciplinaire. Sans fioritures, sans grand dramatique hollywoodien, l'auteur décrit ce qui a été son enfer quotidien, et constate son impuissance à transcrire...

Critiques : avis d'internautes (4)

Presque
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Merci Chirac

Tu vois Jacques, je pensais pas, initialement, trouver une quelconque raison de te remercier. Bon, t'es pas le pire, loin de là. Tu mouilles dans des magouilles qui rendent un peu plus misérables ceux qui l'étaient déjà pas mal, t'as ce côté "vieille France" qui m'débecte, incapable malgré une certaine initiation à la culture de réfléchir au vrai sens de la vie. Et t'as fait accéder par ta...

7
Avatar Vand
10
·
Critique de Presque par Rohagus

Larcenet est vraiment bon pour faire passer les émotions : au long de cette BD, il a su me faire ressentir successivement sa déprime, son angoisse, me faire rigoler, me faire aussitôt replonger dans le sérieux, puis rire à nouveau mais jaune, puis montrer à quel point il veut sortir de ce cauchemar qu'il a vécu, etc... C'est raconté tout simplement mais l'émotion passe carrément. Je n'aime pas... Lire la critique de Presque

3
Avatar Rohagus
6
Rohagus ·
Découverte
Critique de Presque par lemmon

Le témoignage d'un troufion lors de son service militaire dans un camp disciplinaire. Et déjà tout y es. Le trait épais et physique, le regard intuitif de Larcenet sur son monde (le notre?) et une façon unique d'alterné le grotesque avec le sublime (la planche avec l'aigle). Déjà tout es là. Lire la critique de Presque

6
Avatar lemmon
9
lemmon ·
Pré-Blast

J'aime pas "Blast". J'aime pas "Presque" non plus. C'est marrant, Je savais pas que Larcenet avait déjà tenté un truc plus expérimental comme ça à ses débuts. Je trouve qu'il y a un lien évident entre les deux œuvres. Dans le traitement graphique déjà, qui mélange dessin expérimental pour adulte et dessin enfantin. Sauf que cette fois-là, il n'avait pas encore de rejeton pour l'aider.... Lire la critique de Presque

Avatar Fatpooper
3
Fatpooper ·
Toutes les critiques de la BD Presque (4)
Vous pourriez également aimer...