DeuxRaces

Avis sur TwoKinds

Avatar Bastien Gaudreault
Critique publiée par le

TwoKinds, c'est juste le webcomic du siècle! Et oui, il mérite un 10/10. Pourquoi? C'est ce que je vais vous expliquer, en ces quelques lignes. Attachez vos ceintures avec du ruban adhésif mauve, car on plonge dans TwoKinds!

TwoKinds est une BD style manga (du moins, dans son design) créer en Octobre 2003 par Tom Fischbach, un coréen d'origine, mais qui fut adopté par la famille Fischbach, qui est américaine. Si le nom "Fischbach" vous est familier, et que vous êtes un grand fan de Youtubeur américain, vous connaissez probablement Mark Fischbach, le frère aîné de Tom, sous le surnom de Markiplier. Sinon, c'est un bon moment pour vous le recommander, il est super drôle. Bref, Tom se faisait souvent intimidé au primaire pour sa différente ethnie, et toute la narrative du comic tourne autour du thème du racisme.

Le comic raconte l'histoire de Trace Legacy, un jeune homme aux cheveux bleus âgé de 24 ans, se réveillant amnésique dans une forêt inconnu. Il rencontra dans quelques pages un femme-tigre du nom de Flora (ils appellent ça Keidran, mais c'est surtout une femme chat plus qu'autre chose), une femme de 11 ans (en âge chat, me demander pas qu'elle âge ça signifie en humain, tout ce que je sais, c'est qu'elle est majeur) fuyant le mariage arrangé entre ses parents et ceux de Sythe, un jeune homme-loup, qui servira à lier les clans et créer un trêve. Trace et Flora décident donc de partir ensemble, cherchant les origines de Trace et comment le ramener à son état normal. Ils rencontrent aux passages de nombreux autres personnages, comme Keith Kaiser, un Basitin (genre de Keidran civilisé super militaire) banni de son royaume, Natani, une Keidran assassin ce passant pour un homme (car son clan, les femmes sont destinées à faire la lessive et s'occuper des enfants... des jobs de femme quoi *évite une brique*), et une ribambelle de personnage aux en couleurs.

J'adore lire TwoKinds, j'ai commencé à le lire quelques jours avant les 11 ans de la série, et je comprend pourquoi il encore reste aussi populaire aujourd'hui. Tous les personnages sont géniaux, et même pour un personnage amnésique comme Trace, je n'est aucun mal à l'aimer (contrairement à Dust dans Dust: An Elysian Tail, un jeu vidéo que j'ai déjà parlé où le protagoniste est amnésique lui aussi), car on découvre ses origines vers les 300e pages, alors, vers les 500 qui restent, on découvre un nouveau Trace tout le reste de la série. Flora est toute mignonne ( :3 ), semble super sympathique et vraiment attachante. Les moments de la BD où du mal lui arrive m'ont fait pleurer. C'est un petite tigresse qui en a dans le ventre, mais on souhaite tous que rien lui arrive. Les autres personnages ont aussi leur points forts, mais toutes les résumer ici c'était beaucoup trop long pour cette critique. Je préfère rester sur les personnages que j'aime bien.

Je parlais plus haut du racisme que l'auteur à vécu au cours de son enfance, et à quel point l'histoire tourne autour de ce sujet. Les différentes races (Humains, Keidran, Basitin) sont tous en guerre dans le monde de TwoKinds, et chacune d'elle déteste les autres. On fait des esclaves des gens qu'on aime pas, et même le gros méchant de la BD est un crapule de la pire espèce envers les autres... et même de la sienne (les habitués de la série savent de qui je parle, pour le reste, va falloir lire par vous même)

Les premières pages semblent un peu repoussante à terme de support visuel, mais on s'intéresse beaucoup plus à l'histoire qu'au dessin, donc on peut dire que ça passe. Plus on avance dans l'histoire, plus un voit une amélioration dans les dessins, et aussi dans les personnages.

Regardez la première de TwoKinds, puis la dernière. On a l'impression que c'est même pas le même gars qui à tous fait. Ensuite, revenez à la première page, puis lisez jusqu'à la dernière, vous ne serez pas déçu. Je sais que je ne lui fait pas trop hommage sur ma critique, mais par pitié, lisez le. C'est charmant, mignon, épique! Que demandez de plus?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 852 fois
2 apprécient

Autres actions de Bastien Gaudreault TwoKinds