Avatar Self-Mad Nulaïèch

Critiques de Self-Mad Nulaïèch

Versus
  Suivre
-

Les quatre de l'espionnage, ou Nos désirs ont droit à la parole

Tandis que, tout minot, haut comme quatre pommes, il m'était donné le privilège de me rendre dans les salles obscures, une étrange angoisse s'emparait chaque fois de moi : se pouvait-il que les autres spectateurs fomentaient ce petit théâtre de lumière dans l'unique but d'espionner mes faits et gestes et disséquer ce qu'ils révélaient de mon conatus ? À chaque séance, je me... Lire la critique de Les espions

12 1
Avatar Self-Mad Nulaïèch
10
Self-Mad Nulaïèch ·
Bande-annonce
7.2

Critique de Once Upon a Time... in Hollywood par Self-Mad Nulaïèch

Il est des films dont on peut dire wow, d'autres qu'ils sont une claque esthétique monumentale ou encore qu'ils nous remuent au tréfonds de nos tripes. Bien appris sera celui qui sera capable de résumer en de tels mots un film de Monsieur Di Tarantino. Car un film de ce Monsieur, c'est d'abord l'expérience d'un monde que seul le cinéma peut nous rendre palpable. Tant et si bien que l'on en... Lire l'avis à propos de Once Upon a Time... in Hollywood

31 9
Avatar Self-Mad Nulaïèch
10
Self-Mad Nulaïèch ·
7.7

Un bouquin qui déménage quelques vérités difficiles à dire

Monsieur Obertone avait déjà envoyé du lourd avec son précedent ouvrage la France Orange Mécanique où il dénonçait tout ce qu'il y avait à dénoncer sur les saletés et les saloperies de ce monde de merde où les racailles se baladent librement le cul à l'air pour faire chier le petit artisan bien de chez nous et qui font vivre l'insécurité permanente à nos flics et nos militaires qui sont... Lire l'avis à propos de La France Interdite

31 14
Avatar Self-Mad Nulaïèch
10
Self-Mad Nulaïèch ·
Bande-annonce
1.9

La nouvelle comédie trash qui déménage

On l'attendait, voici enfin le film tant attendu du duo transgressif issu de l'univers de l'émission qui a fait trembler le système le Petit Journal (devenu ensuite Quotidien). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on n'en ressort pas déçu tant le film défie toutes les lois du politiquement correct. Tout y passe au cours du périple de nos deux lurons : handiphobie, haine des migrants,... Lire l'avis à propos de Bad Buzz

34 13
Avatar Self-Mad Nulaïèch
10
Self-Mad Nulaïèch ·
Bande-annonce
5.1

Un film empli d'espoir

Samuel Lionel Jackson est un acteur que j'admire beaucoup. Malgré sa couleur de peau, il a su se battre et s'imposer dans l'univers très mâle-blanc-de-plus-de-50-ans d'Hollywood, je le félicite pour ce haut fait. Il a marqué une génération entière de spectateurs par son interprétation de Mace Windu dans la Menace Fantôme de la Guerre des étoiles, rôle dans lequel il égalait les personnages en... Lire l'avis à propos de The Samaritan

8 7
Avatar Self-Mad Nulaïèch
9
Self-Mad Nulaïèch ·
Bande-annonce
6.6

Critique de Shine a Light par Self-Mad Nulaïèch

Distribution - Mick Jagger Keith Jarrett Michael Bloomberg Martin Scorsese Hillary Clinton Bill Clinton Woody Allen Johnny Hallyday Ludwig van Beethoven Andy Warhol Elizabeth Taylor Lady Diana Jean d'Ormesson 50 Cent David Rockefeller Winston Churchill Geronimo Bill Gates Steves Jobs Richard Stallman Aldo Maccione Rudolph Valentino Lech Wałęsa Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne Tchang... Lire l'avis à propos de Shine a Light

2
Avatar Self-Mad Nulaïèch
3
Self-Mad Nulaïèch ·
Bande-annonce
5.2

Critique de Faubourg 36 par Self-Mad Nulaïèch

Ce film nous rappelle avec nostalgie le bon temps de 1936. Je n'étais pas là quand Jehan Jaurès a été assassiné mais je sais que c'était triste à l'extrême. Les gens, les badauds comme les amateurs de la politique, pleuraient tous leur chaude pisse. Oui, on peut le dire, c'était un moment triste à l'extrême. Mais au-delà de ça, il y avait aussi beaucoup de joie à l'époque. Par exemple, les... Lire la critique de Faubourg 36

13 2
Avatar Self-Mad Nulaïèch
8
Self-Mad Nulaïèch ·
Bande-annonce
5.2

Critique de Mon père est femme de ménage par Self-Mad Nulaïèch

Le film Mon père est femme de ménage est un excellent film. La prouesse d'acteur de Vincent Cluzet est à couper le souffle (breathless), son incarnation de cet homme qui se bat tout au long du film pour imposer à son fils sa profession de femme est bouleversante. Lorsqu'à la fin le fils décide à son tour d'entrer dans le corps des femmes de ménage, nous sommes derechef envahi d'un grand... Lire la critique de Mon père est femme de ménage

29 1
Avatar Self-Mad Nulaïèch
10
Self-Mad Nulaïèch ·