Monsieur
6

acteur

Monsieur (2018)

1 h 37 min. Sortie : 5 décembre 2018.

Documentaire de Laurent Delahousse

Synopsis : L’existence de Jean d’Ormesson ressemble à un roman. Un roman solaire. Au soir de sa vie, l’écrivain se demande pourtant s’il a écrit le chef-d’œuvre qu’il portait en lui. Pour combler ce doute, il écrit sans répit. La dernière ligne posée, le livre achevé, son esprit vagabonde déjà à l’idée d’une nouvelle source d’inspiration. Un livre, encore un. Peut-être, le dernier. L’écriture n’est plus une fin, c’est un moyen. Une fuite en avant contre le temps. \

Et moi, je vis toujours
6.7

auteur

Et moi, je vis toujours (2018)

Sortie : 11 janvier 2018. Essai

livre de Jean d'Ormesson

Résumé : Il n’y a qu’un seul roman – et nous en sommes à la fois les auteurs et les personnages : l’Histoire. Tout le reste est imitation, copie, fragments épars, balbutiements. C’est l’Histoire que revisite ce roman-monde où, tantôt homme, tantôt femme, le narrateur vole d’époque en époque et ressuscite sous nos yeux l’aventure des hommes et leurs grandes découvertes.

Un Hosanna sans fin
6.6

auteur

Un Hosanna sans fin

Sortie : 2018 (France).

livre de Jean d'Ormesson

Résumé : "Une beauté pour toujours. Tout passe. Tout finit. Tout disparaît. Et moi qui m’imaginais devoir vivre pour toujours, qu’est-ce que je deviens ? Il n’est pas impossible... Mais que je sois passé sur et dans ce monde où vous avez vécu est une vérité et une beauté pour toujours et la mort elle-même ne peut rien contre moi”

Guide des égarés
5.7

auteur

Guide des égarés

Sortie : 3 octobre 2016 (France). Essai

livre de Jean d'Ormesson

Résumé : C'est à la question : "Qu'est-ce que je fais là ?" que s'efforce de répondre ce manuel de poche qui n'a pas d'autre ambition que de décrire avec audace, avec naïveté, avec gaieté ce monde peu vraisemblable où nous avons été jetés malgré nous et de fournir vaille que vaille quelques brèves indications sur les moyens d'en tirer à la fois un peu de plaisir et, s'il se peut, de hauteur.

Ces moments de bonheur, ces midis d'incendie

auteur

Ces moments de bonheur, ces midis d'incendie

Sortie : 25 août 2016 (France). Roman

livre de Jean d'Ormesson

Résumé : Plus qu'aucun autre, ce nouveau livre de Jean d'Ormesson embrasse tout son univers romanesque et intellectuel. Mêlant œuvres de fiction, chroniques, dialogues et discours, il traverse tous les domaines de son imaginaire et de sa pensée. Il témoigne aussi de ses passions, admirations et engagements qui ont fait de lui, depuis plus d'un demi-siècle, un écrivain de premier plan, apprécié par d'innombrables lecteurs pour sa virtuosité littéraire et sa liberté d'esprit. Entre romans et confessions, Qu'ai-je donc fait, La Création du monde et Une fête en larmes, tous trois publiés chez Robert Laffont entre 2005 et 2008, gravitent autour des thèmes qui lui sont chers et qu'il n'a cessé d'explorer et d'approfondir. Les charmes et les enivrantes beautés du monde, les fêtes de l'amour et du soleil, entre rires et larmes, entre volupté et mélancolie. Les origines de l'univers, les mystères vertigineux de l'espace et du temps, la fascinante et inépuisable odyssée de la connaissance et du savoir. Dans Odeur du temps et Saveur du temps, parus aux éditions Héloise d'Ormesson en 2007 et 2009, Jean d'Ormesson proclame avec la vivacité, le sens de l'émerveillement et la jubilation qu'on lui connaît, son amour de la littérature, de l'art et de la vie. Il évoque ses voyages, célèbre avec tendresse et ferveur ses auteurs favoris et amis les plus intimes, tout en répliquant avec humour et malice à ses meilleurs « ennemis » tels que Bernard Frank. Il mélange les genres, de la politique à la science et à la philosophie, comme autant de périples enchanteurs qui le conduisent de Plutarque à Soljenitsyne, d'Arsène Lupin à Édith Piaf, de Paul Morand à Jorge Amado, sans jamais l'éloigner de ses rivages de prédilection, ceux de la Méditerranée, de l'Inde ou du Brésil.  Ce volume « Bouquins » rassemble aussi les trois grands discours d'académie prononcés par Jean d'Ormesson en hommage à Marguerite Yourcenar, Michel Mohrt et Simone Veil, textes dans lesquels s'expriment les valeurs qu'il a toujours défendues, les combats qui ont été les siens, comme son art et son goût de l'amitié. On retrouvera ici l'un de ses livres les plus attachants et les moins connus, Tant que vous penserez à moi (Grasset, 1992), issu de ses entretiens avec Emmanuel Berl dont il fut le visiteur et l'interlocuteur assidu. « L´image même de l'intelligence », écrit-il en saluant cet aîné secret et prestigieux, « mélancolique et gai », avec qui il ne manquait pas de similitudes.

Que seraient-ils devenus ? Jean d'Ormesson (Proust)

auteur

Que seraient-ils devenus ? Jean d'Ormesson (Proust)

Sortie : 11 février 2016 (France).

livre de Jean d'Ormesson

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle
6.5

auteur

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle (2016)

Sortie : 31 janvier 2016. Roman

livre de Jean d'Ormesson

Résumé : Pour se défendre dans un procès qu’il s’intente à lui-même, l’auteur fait défiler au galop un passé évanoui. Il va de l’âge d’or d’un classicisme qui règne sur l’Europe à l’effondrement de ce « monde d’hier » si cher à Stefan Zweig. De Colbert, Fouquet, Bossuet ou Racine à François Mitterrand, Raymond Aron, Paul Morand et Aragon. Mais les charmes d’une vie et les tourbillons de l’histoire ne suffisent pas à l’accusé : « Vous n’imaginiez tout de même pas, que j’allais me contenter de vous débiter des souvenirs d’enfance et de jeunesse ? Je ne me mets pas très haut, mais je ne suis pas tombé assez bas pour vous livrer ce qu’on appelle des Mémoires ». Les aventures d’un écrivain qui a aimé le bonheur et le plaisir en dépit de tant de malheurs cèdent peu à peu la place à un regard plus grave sur le drame qui ne cesse jamais de se jouer entre le temps et l’éternité, et qui nous emportera.

Drôle d'endroit pour une rencontre

acteur

Drôle d'endroit pour une rencontre (2016)

53 min. Date de première diffusion : 2016 (France).

Émission TV France 3

Synopsis : Interviews dans des endroits singuliers: https://www.france.tv/france-3/drole-d-endroit-pour-une-rencontre/

Que seraient-ils devenus ?

auteur

Que seraient-ils devenus ?

Sortie : septembre 2015 (France). Recueil de nouvelles

livre de Alexandre Jardin, Gonzague Saint Bris, Patrick Besson, Marc Lambron, Bernard-Henri Lévy, Jean-Marie Rouart, Jean d'Ormesson et François Nourissier

Résumé : Que seraient devenus Balzac, Proust et Rimbaud s'ils n'étaient pas morts prématurément ? De célèbres auteurs – Jean d'Ormesson, Jean-Marie Rouart, François Nourissier, Bernard-Henri Lévy, Marc Lambron, entre autres – imaginent une suite à ces vies de grands écrivains. Un recueil d'uchronies plein d'esprit pour les amoureux de littérature ! Si Proust n'avait pas été fauché dans la fleur de l'âge par la maladie, si Romain Gary ne s'était pas suicidé, si Maupassant n'avait pas succombé à la syphilis... L'histoire littéraire aurait été tout autre ! Partant de ce constat, dix grands auteurs imaginent avec finesse et fantaisie la suite , souvent improbable, de la vie de dix grands écrivains . Proust aurait-il pu être tenté par la Collaboration durant la Seconde Guerre mondiale ? Maupassant se serait-il intéressé au jeune Hemingway ? Rimbaud, l'enfant terrible, aurait-il pu devenir un bourgeois catholique heureux en ménage ? Ces dix uchronies sont préfacées par Jean-Marie Rouart, directeur littéraire du Figaro de 1986 à 2003.

Dieu, les affaires et nous
4.9

auteur

Dieu, les affaires et nous

Chronique d'un demi-siècle

Sortie : 20 août 2015 (France).

livre de Jean d'Ormesson et Jacques Julliard

Œuvres

auteur

Œuvres

Sortie : 18 avril 2015 (France).

livre de Jean d'Ormesson

Résumé : «Je suis, à ma façon, un amateur d’histoire, un spectateur du bon Dieu. Dans la mesure de mes moyens, j’étais, j’essayais d’être, je suis toujours ou j’essaie d’être le témoin du temps qui passe et de ma propre vie. C’était l’ambition avouée de La Gloire de l'Empire et d’Au plaisir de Dieu. Au revoir et merci n’avait pas d’autre sens. Est-ce qu’il y a rien d’autre à faire, pour un écrivain, pour un homme, que de s’efforcer de comprendre notre monde et sa vie? Est-ce qu’il existe d’autre tâche pour moi que de balancer mon fanal le long des trains étincelants du temps qui nous emporte? Je suis une espèce de lampiste de l’histoire. Je suis une espèce d’agent secret de Dieu. Peut-être, un jour, tremblez, bonnes gens! je m’en expliquerai à nouveau.» Jean d’Ormesson, Au revoir et merci, préface de 1976. Comme on lui demandait un jour s’il n’avait pas été tenté de varier son style, Jean d’Ormesson répondit qu’il était au contraire heureux d’avoir pu rester identique à lui-même. «C’est pour cela, précisait-il, que vous retrouverez, par clin d’œil et comme une marque de fabrique, dans chacun de mes livres un passage d’un livre précédent.» Le lecteur découvrira ces discrets rappels dans les quatre ouvrages ici réunis et dont – c’est la première vertu d’un tel recueil – l’unité saute aux yeux : la préoccupation essentielle de l’auteur et de ses personnages, le trait commun à toutes les histoires auxquelles ceux-ci donnent vie (récit d’une jeunesse, histoire d’un Empire, histoire d’une famille, histoire sans fin des pérégrinations du Juif errant), c’est le temps. Le temps qui dure, le temps qui passe, celui contre lequel on remporte parfois des victoires plus ou moins éphémères : «Il n’y a qu’une chose sous le soleil qui mette un terme, pour un temps, à l’écoulement perpétuel : c’est l’amour.» Entré en littérature pour des raisons (selon lui) «douteuses», Jean d’Ormesson a construit une œuvre sur le «mélange du temps historique et du temps individuel», en héritier de Chateaubriand («Chaque âge est un fleuve qui nous entraîne…») mais aussi, peut-être, de Borges : «La croyance générale a décidé que le fleuve des heures – le temps – s’écoulait vers l’avenir. Imaginer un sens contraire n’est pas moins raisonnable et en tout cas plus poétique.» Établi en lien avec l’auteur, préfacé par Marc Fumaroli, ce volume propose en outre, grâce à Bernard Degout, des notices retraçant la «carrière» des ouvrages inscrits à son sommaire, et de nombreux documents aujourd’hui inaccessibles, comme le magnifique article par lequel Jacques Le Goff salua en 1971 La Gloire de l’Empire, «œuvre pionnière» marquant la naissance de «l'histoire-fiction».

Comme un chant d'espérance
6.7

auteur

Comme un chant d'espérance

Sortie : 1 juin 2014 (France). Roman

livre de Jean d'Ormesson

Résumé : L'auteur raconte à sa manière les mystères de la Genèse, de la vie, du bien, du mal et confesse sa foi en ce Dieu qui ne peut pas ne pas exister.

Les 1001 livres qu'il faut avoir lus dans sa vie (nouvelle édition)

auteur

Les 1001 livres qu'il faut avoir lus dans sa vie (nouvelle édition)

Sortie : 15 janvier 2014 (France). Beau livre, Littérature & linguistique

livre de Peter Boxall et Jean d'Ormesson

Résumé : Après le succès de la première édition, en voici une nouvelle, revue et augmentée. Des Mille et Une Nuits aux derniers best-sellers de Philip Roth et Murakami, de Louis Aragon à Stefan Zweig, voici une sélection de romans qui peuvent marquer une vie.

Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit
6.5

auteur

Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit

Sortie : 22 août 2013 (France). Récit

livre de Jean d'Ormesson

Résumé : Nous vivons une époque de transition, les livres, les moeurs jusqu'à la religion. Tout se sait. Chacun est immédiatement informé du sort de tous.

Les Saveurs du palais
5.7

acteur

Les Saveurs du palais (2012)

1 h 35 min. Sortie : 19 septembre 2012. Biopic, Comédie

Film de Christian Vincent

Synopsis : Hortense Laborie est une cuisinière réputée qui vit dans le Périgord. A sa grande surprise, le Président de la République la nomme responsable de ses repas personnels au Palais de l'Elysée. Malgré les jalousies des chefs de la cuisine centrale, Hortense s'impose avec son caractère bien trempé. L'authenticité de sa cuisine séduira rapidement le Président, mais dans les coulisses du pouvoir les obstacles sont nombreux ...

C'est l'amour que nous aimons

auteur

C'est l'amour que nous aimons

Sortie : 8 mars 2012 (France). Roman

livre de Jean d'Ormesson