Autopsie d'une tragédie

Avis sur 71 fragments d'une chronologie du hasard

Avatar Ragnarök
Critique publiée par le

Qu'est-ce que c'est que ce titre bizarre ?

Je continue mon immersion dans le cinéma de Michael Haneke après Benny's Video, le dernier vu en date. Je découvre aussi que ces deux films appartiennent à une trilogie, celle de la Glaciation Émotionnelle (avec Le Septième Continent).
Ceci explique cela. J'en apprends un peu plus sur les intentions d'Haneke et les thèmes qui lui sont chers.

71 séquences suivant plusieurs personnages dans leur quotidien.
71 fois où je me suis dit 'Putain quelle vie de merde'. Car oui ce film est déprimant, résolument triste, et profondément violent.
L'incompréhension et le manque de communication dans les relations humaines. Voilà ce qui intéresse ici Haneke. Les personnages s'enferment dans un mutisme général, ne laissant aucune chance à un quelconque dialogue ou lien affectif.

Exemple, un des 71 fragments qui m'a beaucoup marqué :
Un couple est en plein repas. Le silence est d'or, de toute façon ils n'ont rien à se dire. L'homme murmure un 'Ich liebe dich' (Je t'aime), espérant entamer une conversation avec sa femme. Cette dernière, surprise, presque choquée, devient agressive envers lui. Elle lui demande ce qu'il veut. Il s'énerve à son tour et la gifle. Le silence revient.
Bien représentatif de l'ambiance qui y règne.

Les personnages, plongés dans une extrême solitude, stagnent dans leurs petites vies minables. Emportés par les flots du hasard, ils finissent par se croiser dans une scène tragique mais inévitable, qu'on sentait arriver sans pouvoir l'expliquer. Je n'en dirais pas plus, si ce n'est que c'est inspiré d'un fait divers.

Techniquement, toutes les bases de son cinéma sont déjà posées. Plan-séquences, mise en scène distante, hors-champ, rythme lent, souci du réel. Rien n'est laissé au hasard, tout est fait pour que le spectateur se sente mal durant le film. Et c'est réussi.
Cette impression de fragmentation apparaît dans les cadrages, ainsi que dans le montage cut entre les séquences. Montage augmentant par ailleurs la frustration de n'assister qu'à des fragments de vie.

Alors '71 fragments d'une chronologie du hasard' n'est pas le film qu'on regarde tous les dimanches pour se détendre. C'est un film coup de poing. Meilleur que Benny's Video en ce qui me concerne, mais pas mieux que Code Inconnu qui reste mon grand favori pour le moment.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 710 fois
8 apprécient

Ragnarök a ajouté ce film à 1 liste 71 fragments d'une chronologie du hasard

Autres actions de Ragnarök 71 fragments d'une chronologie du hasard