A bras ouverts : une comédie stigmatisante (mais pas si mauvaise) à l'humour controversé

Avis sur À bras ouverts

Avatar Kilian Cuinat
Critique publiée par le

Intellectuel humaniste et écrivain reconnu, Jean-Etienne de Fougerolles va se retrouver, lors d'un débat télévisé avec un intellectuel aux idées différentes (notamment concernant la communauté Rom), à être mis au défi de réaliser ce qu'il prône dans son livre : accueillir les personnes défavorisées à bras ouverts. Ce dernier accepte le challenge et déclare donc qu'il accueillera la première famille de Roms qui sonnera à sa porte. Marié à une riche héritière, artiste à ses heures perdues et déconnectée de la réalité, l'arrivée de cette famille Rom va soumettre la famille de Fougerolles à rude épreuve !

Ayant déjà décrié la critique avant même sa diffusion à cause de son sujet et du titre évoqué dans un premier temps (Sivoupléééé), le film avait vu des acteurs prévus initialement s'écarter progressivement du projet (François Damiens notamment). Évoquant une communauté déjà largement stigmatisée, la dérive raciste et xénophobe était en effet redoutée par avance. Bien que comédie au second degré totalement assumé et voulue comme telle par son réalisateur, on ne peut malheureusement s'empêcher d'avoir un certain sentiment de malaise à la vue de certaines scènes.

Ni bon, ni mauvais, A bras ouverts est finalement un film moyen, qui serait passé inaperçu si son contenu n'était pas si stigmatisant sur les Roms. Bien que la méthode était similaire sur Qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu ?, la principale différence est que la cible du film est ici clairement identifiée et reste la même tout au long du film (certaines piques plus subtiles, beaucoup moins présentes et assumées, s'attaquent également à d'autres sujets, notamment à la bien-pensance de cette famille aisée qui se veut humaniste). Là où le film précédent de Philippe de Chauveron séduisait par sa faculté à rire de tous les préjugés à la fois, A bras ouverts semble clairement désigner une cible, sans offrir d'opportunité de contre-balancer les préjugés négatifs et les idées reçues présentes tout au long du film. Et c'est bien là le coeur du problème.

En termes d'expérience spectateur, si l'on parvient à passer outre le fait que le film va aligner tous les clichés possibles sur les Roms, et que la majorité ne va pas forcément nous faire rire, le film n'est finalement pas si mauvais que ça. D'une durée plutôt courte (1h34, et cela reste suffisant) et au scénario simple (parfois un peu trop) mais toutefois efficace, certains passages restent drôles et nous font esquisser un sourire (ou rigoler à gorge déployée selon votre sens de l'humour).

Plus de critiques ici : https://www.ledernierfilm.fr

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1201 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Kilian Cuinat À bras ouverts