A Skype battant...

Avis sur À cœur battant

Avatar Eric ROBINNE
Critique publiée par le

Sympathique cinexpérience que celle-ci.
Voici un film intelligent qui nous plonge dans le délitement des relations affectives au travers de la solitude, de la distance, tandis que Skype qui se veut un lien social devient un inquisiteur nerveux, gênant, presque pervers.
L'histoire est simple : Julie et Yuval vivent ensemble à Paris avec leur petit Lenny, petit garçon d'un an. Yuval est obligé de partir en Israël pour régler une question administrative sur son visa français, et Julie se retrouve seule, juste reliée à son mari par le lien voyeur de Skype. Ce voyage qui devait durer une petite semaine, va s'éterniser et durer beaucoup plus longtemps que prévu. Cette solitude et la distance physique vont effriter la relation amoureuse, qui petit à petit va se déliter.
C'est bien fait, bien vu et étrangement le thème de ce joli film est assez philosophique. Il nous place face à nos propres capacités d'échanger sans relation "physique". Le prisme de l'image virtuelle véhiculée par l'écran n'est qu'un leurre auquel on se rattache pour nous faire croire que notre solitude est irréelle et au final pas si intense. Pourtant, les événements qui s'enchainent, le quotidien de la vie, les contraintes sociales et matérielles, le besoin du travail vont s'immiscer avec une sorte de perfidie invisible dans cette relation humaine pour la faire voler en éclat, nous projetant à la figure nos fragilités, nos bassesses, nos abandons et nos lâchetés.
L'Homme n'est qu'un animal social qui perd ses repères sans vie affective faite de chair et de tendresse physique, et devient vite agressif, vil, égoïste et quelque part manipulateur.
Et, on comprend mieux pourquoi notre société virtuelle faite d'écrans et de liens informatiques part à la dérive et que les psy de tous ordres veulent que l'on protège les enfants de moins de 3 ans.
Un film à voir en couple, certainement, en essayant de prendre le juste recul pour assimiler le message des images et l'analyser avec lucidité.
Bon film...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 758 fois
9 apprécient

Autres actions de Eric ROBINNE À cœur battant