Film nécessaire pour quête personnelle

Avis sur A voix haute - La force de la parole

Avatar lewah
Critique publiée par le

A voix haute est un documentaire écrit et réalisé par Stéphane De Freitas et co-réalisé avec Ladj Ly. Il retrace l’aventure de quelques uns des participants au concours Eloquentia, qui élit le meilleur orateur du 93. Ces étudiants de Seine-Saint-Denis sont accompagnés pendant 6 semaines par différents professeurs qui vont leur apprendre l’art oratoire : avocats, coach vocal, slameur, metteuse en scène. Sans que cela soit trop intrusif, on pénètre dans la sphère privée de ces jeunes en poussant la porte de leur domicile où ils témoignent sur leur vie et leur quête personnelle. Des témoignages tous plus enrichissants les uns que les autres.
On voit à travers ce documentaire des étudiants venant d’environnements différents. Ceux qui viennent des banlieues expliquent qu’ils doivent fournir un effort supplémentaire par rapport aux autres dans leurs rapports sociaux car ils partent avec une pénalité en plus. Ils subissent les préjugés, voient leurs rêves être détruits et finissent totalement démotivés et désemparés face à la société qui se monte contre eux. C’est grâce à l’apprentissage de cet art qu’ils pourront se battre contre ce déterminisme qui leur colle à la peau. C’est grâce à la parole qu’ils arrivent à s’élever et prouver à eux mêmes et aux autres qu’ils peuvent tout autant y arriver, voire encore plus que les autres en arrivant si loin.
On retrouve autant de profils différents et de rapport à la parole qu’il y a d’étudiants ce qui permet au spectateur de se retrouver en eux ou au moins une partie d’eux. On a tous nos propres raisons qui nous poussent un jour à faire entendre notre voix, à dépasser pour certains l’intimidation de parler en public. Car c’est ce que le film veut nous faire comprendre. Qu’on soit profondément timide, qu’on se laisse trop submerger par nos sentiments, ça importe peu. Le film déborde d’humanisme et de bienveillance. Pour défendre nos causes il faut y croire et bien se connaitre. Le film ne se montre à aucun moment moralisateur envers ceux qui sont moins éloquents que d’autres en terme de technique, au contraire. Ils sont tous différents et c’est ce qui fait leur force. La timidité n’est pas un frein, c’est une sensibilité différente qui ne les empêche pas de tout de même y arriver. Parce que regretter fait plus mal qu’un échec, il faut se dépasser et aller vers l’avant. Surpasser sa zone de confort et parler. Défendre ce qui nous tient à cœur, toucher les gens en partageant ce qui en vaut la peine à nos yeux.

Un documentaire à voir d'urgence ! Retrouvez d'autres critiques sur Septième Découverte

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 657 fois
2 apprécient

lewah a ajouté ce documentaire à 1 liste A voix haute - La force de la parole

Autres actions de lewah A voix haute - La force de la parole