Hot wheels.

Avis sur Aaltra

Avatar Gand-Alf
Critique publiée par le

En 1999, David Lynch inventait le road-movie en tracteur avec son superbe "Une histoire vraie". Cinq ans plus tard, le duo Gustave de Kervern / Benoît Delépine, transfuge du Groland, va encore plus loin, donnant naissance au road-movie... en fauteuil roulant.

A sa sortie en 2004, j'étais resté pour le moins perplexe devant cet étrange objet aux plans interminables filmés dans un noir et blanc charbonneux et presque muet, loin des délires scato auxquels les grolandais m'avaient habitué. C'est avec un regard différent que je peux redécouvrir ce premier essai aujourd'hui, le regard de quelqu'un qui a fortement apprécié les oeuvres ultérieures de ces francs-tireurs du cinéma franco-belge, et qui peut dorénavant se laisser convaincre par l'infinie poésie du bousin, par sa liberté de ton totale.

Shooté pour trois francs six sous, "Aaltra" ose rire de tout (et surtout du pire), nous présentant deux êtres haineux mais sacrément attachants dans leurs pires bassesses, qui finiront par trouver une certaine paix au cours d'une quête totalement illusoire et fichue d'avance. Les deux cinéastes manient l'ironie et l'humour noir avec délectation, faisant preuve également d'une maîtrise évidente de la mise en scène, par le biais de long plans fixes parfaitement construits, en disant bien plus sur ses personnages fracassés que tous les dialogues du monde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 739 fois
11 apprécient · 1 n'apprécie pas

Gand-Alf a ajouté ce film à 5 listes Aaltra

Autres actions de Gand-Alf Aaltra