👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Conseillé par un cousin pour sa musique, je ne connaissais alors rien du film. Et quelle surprise de voir des sujets tels la mort le suicide l'amour ;.... traités d'une manière aussi touchante. D'abord parce qu'on se demande alors vraiment "mais comment expliquer la mort à un enfant à part en lui mentant un peu?" mais surtout parce que ça marche: entre les scènes plus légères et les scènes plus émotionnelles, le rythme est parfait et la construction du film jouant sur les aller retours dans le passé est au millimètre près . Les personnages sont vraiment touchants et on ne peut rester insensible à ce film. ça pourrait évidemment être un reproche à faire à ce film, comme j'ai pu le lire, comme quoi il serait "tire-larmes...." alors oui ces films existent mais le cinéma c'est aussi et surtout une illusion et une acceptation du spectateur de se dire que le film en lui-même est un programme, qu'il est construit pour qu'on le reçoive comme le réalisateur veut qu'on le reçoit et ici c'est réussi. La musique comme prévu est aux petits oignons et se veut profonde et pleine de sens pour chaque moment du film, renvoyant à d'autres scènes. La mise en scène, la colorimétrie sont parfaites elles aussi, venant appuyer le récit. Alors oui je suis dithyrambique oui j'ai aimé le film mais c'est pas vraiment ma faute ......

EmileHappe
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 4 ans

Alabama Monroe
HugoLRD
9

Van Groeningen, le bluegrass, de l'amour et des étincelles.

Un vrai coup de coeur. La bande annonce, pourtant, ne paye pas de mine. On s'attend à un petit film sympa mais sans grande originalité. Et pourtant, c'est tout le contraire. Le film, tout en...

Lire la critique

il y a 8 ans

96 j'aime

13

Alabama Monroe
Sergent_Pepper
7

Perdre un enfant par la main

La mort d’un enfant fait partie de ces sujets si délicats qu’en traiter revient à entreprendre l’ascension d’une planche savonneuse : à tout moment, on prend le risque de déraper. Felix van...

Lire la critique

il y a 5 ans

67 j'aime

4

Alabama Monroe
Grard_Rocher
9

Critique de Alabama Monroe par Gérard_Rocher

Didier dit "Monroe", vit en Flandre où il possède un ranch. Pas étonnant pour un amoureux de l'Amérique et de sa musique. Il joue du banjo dans un groupe de bluegrass country fondé avec quelques...

Lire la critique

il y a 6 ans

63 j'aime

39

Red Sparrow
EmileHappe
9
Red Sparrow

À voir

Je ne sais pas par où commencer tellement le film m'a scotché en vrai je suis un peu allé le voir au hasard et les films d'espionnage c'est pas trop mon truc de base mais là...wow Jennifer Lawrence...

Lire la critique

il y a 4 ans

Ghostland
EmileHappe
5
Ghostland

On frise le nanar

Ce film je n'y croyais pas avant d'y aller.... Et j'avais bien raison. Le gros problème de ce film-outre le casting mais on y reviendra- est son manque de personnalité. Chaque scène est une ressucée...

Lire la critique

il y a 4 ans

La Forme de l'eau
EmileHappe
9

La forme de l'eau

Ce film est pile là où on l'attend, ni plus ni moins. Esthétique à la Jean-pierre Jeunet(coucou la cité des enfants perdus <3) personnages à la guillermo del toro, musique d'époque... tout y est...

Lire la critique

il y a 4 ans