La pluie même au printemps...

Avis sur Another Year

Avatar nostromo
Critique publiée par le

Je trouve ce film extrêmement touchant, très bien conté et permettant à de superbes acteurs de donner le meilleur d'eux mêmes, un bon Mike Leigh, donc. Inutile de dire que je trouve la note de SC incompréhensible... Ah zut, trop tard je l'ai dit.... "Another year" raconte quatre saisons dans la vie de Tom et Gerri, superbement interprétés par Jim Broadbent et Ruth Sheen, un couple de quinquagénaires (ou un peu plus) qui semblent avoir su injecter une certaine sérénité dans leur existence, et chez qui viennent parfois se réfugier des amis moins chanceux, secoués par la vie, pour quelques heures de répit dans un monde brutal.

Mike Leigh dresse avec Tom & Gerri le beau portrait d'un couple aisé, serein, un poil écolo, et qui semble avoir trouvé un équilibre en partie grâce à un lopin de terre qu'il vont cultiver avec assiduité (mais le golf est aussi une option, naturellement ). Ce couple est à la fois attachant et très réaliste. Ce ne sont pas des saints, ils sont vite énervés, échangent parfois même des regards complices un peu sévères sur certains amis. Bref ils sont humains, attentifs mais pas trop, accueillants en se protégeant quand même, et toujours ils manient cet humour et cette réserve anglo-saxonne qui protège l'intimité de chacun mais peut surprendre parfois. Leur relation avec leur fils et leur belle-fille est un régal.

Le portrait de ces petits bouddhas de banlieue contraste avec force avec l'entourage que leur assigne Mike Leigh, une série de personnages en cours de crash, en chute libre ou en perdition. Mary, (sublime Lesley Manville)une secrétaire médicale, ne trouve pas l'amour, s'en désespère, se raccroche à des rêves impossibles avec le fils de ses amis, perd peu à peu sa dignité face aux coups de la dépression et de la solitude. Personnage émouvant, tragique, et familier, Mary nous rappelle que nous n’avons pas tous la même chance face à la vie. Certain(e)s seront plus fragiles que d'autres, certains perdront pied là où d'autres ne voient que des flaques, et certains tomberont en s'arrachant les cheveux là ou d'autres feront une chute solitaire, invisible et presque imperceptible. Leigh commence avec rudesse son film avec le cas d'une femme assez âgée, mutique, attaquée par la difficulté de vivre et que les travailleurs sociaux parviennent juste à rattraper.

Le film est ainsi doux-amer, montrant l'image d'un certain bonheur sur fond d'un océan de difficultés personnelles (beau portrait de cet homme brutalisé par la solitude et qui sombre dans l'alcool devant ses amis impuissants à l'aider, ou encore ce frère au regard absent, sonné debout par la mort de sa femme et l'horizon de cet avenir impossible à contempler). La justesse des émotions, le jeu extraordinaire des acteurs/rices, et cette alternance de moments chauds et de moments glacés font de ce film une expérience vraiment humaine. je n'ai pas connu, perso, une minute d'ennui et j'ai trouvé que l'émotion était là, du début à la fin. Un très beau film, comme on en attend de la part de Mike Leigh. Chaudement recommandé , guys et guyzettes!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 203 fois
4 apprécient

Autres actions de nostromo Another Year