Avis sur

Arizona Junior par Charles Dervaux

Avatar Charles Dervaux
Critique publiée par le

Les frères Coen ont toujours été considérés comme les rois de l’absurde que rien ni personne ne pouvait arrêter. Ils l’ont prouvé à de multiples reprises à travers Burn After Reading comme A Serious Man, les deux exemples les plus criants d’audace artistique. Mais leur début de carrière n’était pas aussi percutant que celui connu aujourd’hui. Arizona Junior, deuxième film en date de ces passionnés de cinéma (1987) a fait les frais de ce semi-manque d’expérience. Le récit est très vivant, mais ne s’autorise que quelques situation de répits ; si bien qu’on ne sait plus vraiment vers quel chemin s’orienter. A-t-on affaire à une critique virulente de la société ou à ce couple en herbe dans l’incapacité de se forger sa propre destinée ? Après visionnage d’Arizona Junior, il semble crédible d’évoquer un cruel manque de mordant qui aurait pourtant pu apporter beaucoup. En malfrat déjanté, Nicolas Cage s’en sort cependant très bien (comme dans la plupart de ces films des années 80-90). A noter, une savoureuse évocation (involontaire) du futur Ghost Rider incarné 20 ans après par ce même acteur aux multiples facettes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 385 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Charles Dervaux Arizona Junior