Affiche Au revoir les enfants

Au revoir les enfants

(1987)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 6
  2. 5
  3. 15
  4. 36
  5. 165
  6. 480
  7. 1465
  8. 1506
  9. 478
  10. 157
  • 4.3K
  • 237
  • 2.6K

Le film se déroule durant l'hiver 1943, dans une France occupée. Julien qui a 12 ans, fils d'une famille bourgeoise, est pensionnaire au petit collège Saint Jean de la Croix, tenu par les pères carmes. Il retrouve le chemin de l'école sans joie après les vacances de Noël, pour le deuxième trimestre....

Casting : acteurs principauxAu revoir les enfants

Casting complet du film Au revoir les enfants
Match des critiques
les meilleurs avis
Au revoir les enfants
VS
L'école est finie

Si Lacombe Lucien lui avait déjà permis de revisiter la période de l'Occupation, Louis Malle est loin d'avoir tout dit à ce sujet et avec Au revoir les enfants, c'est une part de son intimité qu'il nous dévoile. Quarante ans après les faits, il revient sur l'événement traumatisant dont il fut témoin (la rafle d'enfants juifs et du prêtre qui les cachait) et tente de réaliser ce que tant d'autres ont échoué, à savoir aborder la Shoah par le prisme de l'enfance sans tomber...

28 3
Enfant : fruit de la passion, ou gros pépin ! (Baffie)

Je n'ai jamais compris pourquoi le nom d'un réalisateur pouvait à lui seul générer l'adhésion immédiate d'une certaine partie du public pour ce qu'il avait créé ! Et quand je vois la pluie de récompenses qui s'est abattue sur cette oeuvre, je reste sidéré et ce n'est pas ça qui va me faire apprécier les clowneries de festivals, mais Malle savait organiser sa pub ! L'air de rien... Sur le plan du scénario, son histoire c'est banal ! Aussi banal que du Rohmer. Non pas que je considère la... Lire la critique de Au revoir les enfants

Critiques : avis d'internautes (29)
Au revoir les enfants
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Au revoir les enfants par Gérard_Rocher

En 1944, la France est occupée et le régime de Vichy, tout prêt de s'éteindre, continue de colporter "la sale image du juif". Ceux-ci vivant dans la crainte du lendemain sont contraints de se cacher et de changer de nom afin d'avoir une chance de survie. C'est ainsi que Julien, onze ans et fils d'une famille aisée du Nord de la France, se retrouve... Lire l'avis à propos de Au revoir les enfants

51 13
Avatar Gérard_Rocher
8
Gérard_Rocher ·
Tout dire sans rien montrer ou l'anti-"Rafle" *

Un des films qui traite certainement le mieux de la Shoah sans en parler un seul instant et sans quasiment rien montrer de l'extérieur du collège. Une véritable leçon de cinéma, dont tellement de réalisateurs actuels, qui n'ont d'autre moyen que d'être ultra-démonstratifs pour faire passer une émotion, devraient s'inspirer. N'est-ce pas Mlle Bosch ? * http://www.senscritique.... Lire la critique de Au revoir les enfants

43 9
Avatar takeshi29
9
takeshi29 ·
Critique de Au revoir les enfants par Eric31

Au revoir les enfants est un superbe film français écrit et réalisé par Louis Malle qui met en scéne sa jeunesse a travers le personnage de Julien Quentin (joué par le très bon Gaspard Manesse) un élève d'origine Bourgeoise d'un lycée catholique qui va être intriguer par un nouveau venu qui se nomme Jean Bonnet (joué par le très bon Raphaël Fejtö) un garçon fier, mutique et mystérieux qui... Lire la critique de Au revoir les enfants

5
Avatar Eric31
9
Eric31 ·
Découverte
Double vue ou le souvenir d’enfance.

L’enfant a souvent été l’alibi parfait pour réintroduire sans ambages ce que la pudeur, l’expérience et l’assurance nécessaire à l’image de l’adulte ont progressivement oblitéré. C’est le retour de la fraicheur, de la spontanéité, de la découverte, ce frisson des premières fois et un regard renouvelé sur le monde, sa beauté, sa grandeur, les frayeurs qu’il dispense. Autant de beautés perdues... Lire la critique de Au revoir les enfants

23 3
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·
L'intelligence de la sobriété, la grâce de la retenue

Ayant notamment la volonté de voir le plus grand nombre possible de films sur le thème de la seconde guerre mondiale d'une part, et d'étudier le regard de l'enfance portée sur une époque à travers le médium cinématographique de l'autre, ce film allait tôt ou tard faire office de passage obligé (le film de Malle est notamment placé dans le top 10 des films à voir avant 14 ans par le BFI ;... Lire l'avis à propos de Au revoir les enfants

16 4
Avatar Bapman
9
Bapman ·
Toutes les critiques du film Au revoir les enfants (29)