Affiche Auto Focus

Auto Focus

(2002)

Auto focus

12345678910
Quand ?
6.7
  1. 1
  2. 3
  3. 2
  4. 7
  5. 17
  6. 37
  7. 67
  8. 23
  9. 2
  10. 4
  • 163
  • 12
  • 137

Dans les années 60, Bob Crane est l'animateur vedette d'une émission de radio à succès. C'est aussi un père de famille comblé. Lorsqu'il se voit proposer le rôle principal d'une série humoristique, c'est le début d'une gloire aussi grande que destructrice... Sa célébrité et la rencontre de John...

Casting : acteurs principauxAuto Focus
Casting complet du film Auto Focus
Match des critiques
les meilleurs avis
Auto Focus
VS
Avatar pierrick_D_
7
Critique de Auto Focus par pierrick_D_

Adaptation d'un livre biographique de Robert Graysmith,"Auto focus" retrace la météorique carrière de Robert Crane,petite vedette des années 60 et mort assassiné à 49 ans,meurtre non élucidé.On voit bien ce qui a pu intéresser le cinéaste Paul Schrader dans le parcours d'un acteur dont il se sent probablement assez proche.Les deux hommes sont à la fois marqués par une éducation puritaine typiquement américaine et par une fascination ressentie comme coupable pour le sexe.Cette dualité a...

3 3
Bob Crane.

Porter la vie de bob Crane à l'écran était ce une chose nécessaire?Car une fois encore on nous montre la face caché du personnage quand les projecteurs se sont éteints,de manière simpliste.Ce film n'a certainement vu le jour que parce que les producteurs ou le réalisateur ont eu vent du projet de film sur la vie de perte Sellers.On nous raconte la vie de bob Crane,un acteur célèbre prisonnier de son rôle dans papa schultz,accroc au sexe dans une Amérique puritaine,tout ça est présenté de façon... Lire la critique de Auto Focus

Critiques : avis d'internautes (8)
Auto Focus
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le pouvoir devastateur de l’image

Le polo parfaitement rentré dans le pantalon, le cardigan rouge pétant, la petite mèche soigneusement gominée, le grand sourire plus blanc que blanc, comme la lessive mais pour les dents, la collection complète de petites blagues gentillettes, une petite tempête d'amabilités à lui tout seul, Bob Crane est comme il se décrit lui même, un homme sympathique, "a likable man" comme le disent nos... Lire l'avis à propos de Auto Focus

5
Avatar Clode
8
Clode ·
Découverte
Adulateur de bOObies en perdition

Bienvenue dans le Hollywood des années 60. Bienvenue dans un monde fait de couleurs expressives. Bienvenue dans cette cour où l’on se provoque en duel à coup de sourires bright et de faux semblants. Bienvenue à ces dîners respectables où la bonne nourriture et le champagne côtoient les plus belles créations des décorateurs d’intérieur à la mode. Mais bienvenue aussi dans un univers de débauche,... Lire l'avis à propos de Auto Focus

4 3
Avatar oso
8
oso ·
A day without sex is a day wasted.

Vraiment, film coup de poing et véritable merveille que cet Auto Focus, qui se hisse immédiatement comme l’un des meilleurs travaux de Paul Schrader, qui n’en est plus à sa première collaboration à un chef d’œuvre (on lui doit Taxi Driver et son script maousse). Ici, tout son savoir faire est brillamment exploité, que ce soit dans le talent de son équipe technique (magnifiques décors, éclairages... Lire l'avis à propos de Auto Focus

3
Avatar Voracinéphile
10
Voracinéphile ·
Critique de Auto Focus par Bert_Veilleux

Sur le boulevard des légendes déchues et des acteurs brûlés vifs sur l'autel du succès, l'histoire de Bob Crane mériterait largement son étoile. Bob c'était le colonel Hogan dans la série à succès des sixties "Papa Schultz". Auto Focus relate comment l'acteur est passé de rien à tout et inversement en très peu de temps et surtout comment, porté par les ailes de la gloire, il s'est transformé... Lire l'avis à propos de Auto Focus

Avatar Bert_Veilleux
7
Bert_Veilleux ·
Critique de Auto Focus par Droopson

Pourquoi 4? - Des dialogues creux qui ne semblent pas naturelles, même si je sais que certaines citations viennent bien de Bob Crane. - Un caméraman frileux,vu les tremblements, je ne vois que cette hypothèse. - Un texte stupide à la fin concernant son présumé tueur: "je ne lui en veux pas, c'était un type sympa dans son genre. Ainsi vont les choses, il faut bien que les hommes s'amusent." Lire la critique de Auto Focus

Avatar Droopson
4
Droopson ·
Toutes les critiques du film Auto Focus (8)
Vous pourriez également aimer...