Affiche Avant que j'oublie

Critiques de Avant que j'oublie

Film de (2007)

Derniers remords avant l'oubli

Pour son troisième et dernier long métrage en date le méconnu Jacques Nolot insuffle à son récit une large bouffée d'empirisme. Avant que j'oublie contient effectivement énormément d'éléments personnels de la vie de l'acteur-réalisateur : homosexualité, prostitution masculine, condition de l'écrivain ou encore problématique de la séropositivité sont autant de sujets abordés avec finesse et... Lire la critique de Avant que j'oublie

2
Avatar stebbins
8
stebbins ·

Critique de Avant que j'oublie par Ygor Parizel

Film osé car encore de nos jours cette histoire est audacieuse. Les états d'âmes d'un quinqua homosexuel et dépressif peuvent choqué, mais en dehors de ça le film est très bavard. La mise en scène lente mais pas dépourvue de poésie et beauté, je m'attendais à autre chose de plus vivant. Lire la critique de Avant que j'oublie

Avatar Ygor Parizel
5
Ygor Parizel ·

Les souvenirs et les regrets aussi...

Jacques Nolot est un témoin. Un témoin partial et privilégié sur des sujets qu’on évoque peu ou mal quand on traite d’homosexualité… La vieillesse, la maladie, la solitude, la mort. Quatre thématiques récurrentes affichées, qui se juxtaposent, s’entremêlent dans une tranche de vie filmée. La vieillesse, parce qu’à 40 ans dans les bars on est déjà vieux et donc avoir 60 ans comme Pierre ici,... Lire l'avis à propos de Avant que j'oublie

2
Avatar Fritz Langueur
9
Fritz Langueur ·