Montagne Rousse

Avis sur Barberousse

Avatar Alex La Biche
Critique publiée par le (modifiée le )

"Voici venir les barbapapa, toujours contents ! ♪" Ah non, pardon.
"Mais, par malheur, cet homme avait la barbe bleue : cela le rendait si laid et si terrible..." Ah, non plus.
"Barbe Noire avait l'habitude de porter, au combat ou non, plusieurs épées, couteaux et six pistolets." Oh merde !
Mais qui est donc ce fameux Barberousse qui campe dans le top 111 ? Nous sommes sûr que ce n'est pas un pirate. Ni un riche roturier. Et encore moins une friandise vivante qui se transforme à sa guise.

En fait, il faut d'abord commencer par présenter le jeune et qualifié médecin Noboru Yasumoto. Cet homme, va atterrir d'une façon étrange, au dispensaire tenu par le docteur Kyojio Niide. Ce dernier, c'est lui, Barberousse, légende adulée par les uns, détestée par les autres. Et il se trouve que "la Barbiche", s'intéresserait à notre héros, pour assouvir sa soif de connaissances, grâce aux documents que celui-ci a disposé au cours de sa formation à l'école hollandaise de Nagasaki. Noboro refuse de lui céder la paperasse et demande à quitter l'établissement, Barberousse refuse et le force à rester. C'est alors que se met en place un duel, entre le Seinseï persévérant et la recrue arrogante, qui fera tout pour se faire virer.

Nous sommes en 1965, Akira Kurosawa n'a plus rien à prouver, en particulier après le succès de Rashōmon et le cultissime Les 7 Samouraïs. Le célèbre réalisateur, met à disposition tout son talent, pour ce qui semblerait être un énième chef d'oeuvre. Des personnages légendaires et charismatique, avec ce Barberousse ou ce jeune Noboru, ou encore, cette perturbante et intéressante nymphomane isolée, cette jeune fille du bordel voisin, cet alcoolique dépravé...

Le film n'a pas de réel fil conducteur, on pourrait dire qu'il est séparé en plusieurs parties, plusieurs arcs. On perçoit l'évolution de notre héros, devenu spectateur de supplices, spectateur de souffrances, voir confident des derniers instants, où l'on notera de magnifiques discours. Chaque arc du film est une "réussite".
Cependant, on notera que malgré tout, le film raconte au final, plein de choses, mais à la fois rien de concret. C'est beau, mais pas spécialement captivant ou marquant.

Et on observe de nombreux défauts ou éléments douteux dans ce long-métrage de 3 heures. Que ce soit certaines auscultations de 15 secondes ou mourir en voyant sa bien-aimée lui tendre les bras. Ajoutons à ça, des petites citations du genre "Je veux guérir ton corps... et ton cœur !" qui laisse un sentiment amère de niaiserie profonde. Mais ce qui est sans doutes le plus exaspérant, est sans doute la découverte des talents de combats de Barberousse, scène qui souffre d'un manque de crédibilité énorme. Seul contre quinze, maraver tout le monde en un coup, chacun son tour, faut pas déconner. On est bien d'accord que dans cette situation, le mieux est de lui sauter dessus à 5 d'un coup, pour ne lui laisser aucune chance... enfin bref, si ils préfèrent le tour-par-tour. Ah oui, et puis soigner ses victimes qui l'ont menacé de mort... hum.

Ce film est concrètement un "bon film" disposant d'excellents qualités comme de nombreux défauts affligeants, notamment la faiblesse du scénario. Loin d'être exceptionnel, mis à part dans la complexité des personnages. On regrettera, qu'il ne dépeint pas une histoire plus sérieuse, au lieu de simplement conter la prise en compte de différents protagonistes, qui aboutit à une chute peu convaincante. En plus, on a du mal à reconnaître les personnages féminins qui se ressemblent toutes, c'est embêtant !
C'est beau, mais largement dispensable, surtout vis-à-vis au reste de la cinématographie du légendaire Kurosawa.

Barberousse ? Plutôt barbe grise, dommage que ce soit en noir & blanc ! On pourrait croire, que ce film est long. Il l'est, un peu surcoté, un tantinet gnian-gniant mais intéressant ! On regrettera surtout le fait qu'il soit... barbant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 453 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Alex La Biche Barberousse