Le rire peut tout guérir !

Avis sur Batman

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

Gotham City : La violence gronde, les fonctionnaires sont corrompus et les citoyens ont peur. Peu de solutions s'offrent à eux, un nouveau procureur Harvey Dent semble vouloir s'attaquer au puissant de manière légale mais c'est une ombre nocturne qui fait parler, une chauve-souris géante qui s'attaquerait aux bandits.

Tim Burton s'empare et s'approprie le mythe de l'homme chauve-souris et nous entraîne dans un fantastique et nocturne Gotham City pour nous faire suivre son combat pour la justice et contre le Joker. Partant d'un scénario bien écrit, il met en scène une loufoque et passionnante galerie de personnages, allant d'un Bruce Wayne ordinaire, mélancolique et amoureux devenant un Batman froid et puissant à un fabuleux Joker, mémorable de bout en bout de sa création à sa finalité au rire inoubliable et aux dialogues piquants en passant par divers seconds rôles tels Alfred ou la journaliste Vicki Vale. Tim Burton n'en néglige aucun et chacun apporte sa pierre à l'édifice Burtonnien.

Sachant mettre de la tension et de l'intensité lorsqu'il le faut, Burton n'en oublie pas le romantisme ainsi que l'humour et le fun, notamment à travers le Joker et ses joutes verbales mais aussi à travers Wayne comme en témoigne l'une des premières scènes de réceptions. À noter les prémices des questions sur la politique du héros bien que ce ne soit pas forcément approfondis mais aussi un Burton qui, à travers le Joker, dénonce la cupidité et la sur-importance de l'image que l'on renvoie, le tout sans jamais être lourd.

Mais surtout Burton met en place une atmosphère gothique, sombre, prenante et quasi irréaliste. Une ambiance sublimé par des décors somptueux et grandiloquents, un esthétisme sombre et inspiré de l’expressionnisme, le tout rythmé au son d'une superbe bande-originale omniprésente signée Danny Elfman (ainsi que quelques chansons de Prince, donnant lieu à une fabuleuse scène où le Joker repeint des tableaux). Michael Keaton campe un Bruce Wayne ordinaire, romantique, mélancolique et attachant et un Batman puissant et froid, face à lui Jack Nicholson n'hésite pas à en faire des tonnes dans le rôle du Joker, mais sa démesure n'en est que plus jouissive. Kim Basinger apporte sa superbe plastique au rôle de Vicki tandis que les autres seconds rôles, allant de Pat Hingle à Billy Dee William en passant par Michael Gough sont impeccables.

Lorsque Tim Burton s'empare de Batman, il nous emmène dans son univers gothique, sombre, torturé mais aussi fun et jouissif, servi par des personnages consistants et superbement interprétés.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1521 fois
35 apprécient

Batman est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 10 listes Batman

Autres actions de Docteur_Jivago Batman