👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je ne tiens pas particulièrement à défendre ce film mais je tiens à prendre la plume pour faire part de mon incompréhension quant au fait que beaucoup de critiques soulignent la vacuité et l'inutilité du film.

Cela me sidère sachant que le moindre film médiocre qui fait un peu de symbolisme, par exemple, prenons ceux de Francis Ford Coppola (qui est l'exemple-type de mec qui fait des films d'action avec un peu de symbolisme dedans), est porté au pinacle. Je dis pas que les films de Coppola ne sont pas mieux réalisés que Bird Box, je dis simplement que si on regarde Le Parrain ou Apocalypse Now, il n'y a pas beaucoup plus de matière philosophique dans ces films que dans celui de Susanne Bier.

C'est peut-être moi qui déraille, mais je pense d'abord avoir vu un film en première lecture un film sur la parentalité et une réflexion sur le fait de protéger ses enfants ou non d'un monde qu'on considère comme corrompu. Cela s'explique facilement car la réalisatrice vient d'un Danemark profondément protestant, religion qui, poussée au bout de sa logique, revient à considérer la matière comme étant par nature mauvaise.
Donc ce qu'on voit à l'écran, quand on enlève un peu toute la merde commerciale que comporte un film d'action à gros budget, c'est une sorte de tentative de préservation de la pureté, une sorte de poussée gnostique qui tend à préserver le Dieu intérieur pur qu'est encore un enfant et à le mettre en sécurité dans un endroit où il ne sera pas corrompu par la matière.

Il y a des TONNES de films qui traitent de ce sujet à un certain degré de lecture et parmi ceux-ci, des films qui sont absolument révérés par les cinéphiles justement pour cela, bien que ce soit parfois inconscient.

Alors ok, moi aussi il m'a beaucoup énervé ce film, où tout le monde meurt un à un comme dans les pires blockbusters apocalyptiques; où on se focalise beaucoup trop sur l'action pure au détriment de la cérébralité; où il y a énormément de détails incohérents, de faux raccords et de plans hachés bidons, mais je ne laisserai pas dire que ce film ne raconte rien, car si c'est vrai, alors il n'y a plus de top 111 car il en resterait bien moins à regarder.

kirigrap
5
Écrit par

il y a 3 ans

1 j'aime

Bird Box
RedArrow
6
Bird Box

Sans un regard

L'apocalypse, des créatures mystérieuses, une privation sensorielle, une héroïne enceinte prête à tout pour s'en sortir... Le rapprochement entre cette adaptation du roman de Josh Malerman et "Sans...

Lire la critique

il y a 3 ans

64 j'aime

7

Bird Box
Théloma
5
Bird Box

Des aliens...et des aliénés

Pourquoi faut-il que les scénaristes américains ajoutent toujours de l'improbable à l'invraisemblable ? Prenons une invasion extraterrestre par exemple. Avec des aliens malintentionnés, invisibles...

Lire la critique

il y a 3 ans

23 j'aime

10

Bird Box
limma
5
Bird Box

Critique de Bird Box par limma

Susanne Blier réalisatrice danoise du film Brothers et After the wedding, réussit mieux quand elle reste libre de ses œuvres. Après s'être essayée à la série avec The Night Manager, adaptation du...

Lire la critique

il y a 3 ans

22 j'aime

4

Un roi sans divertissement
kirigrap
6

Critique de Un roi sans divertissement par kirigrap

Je ne sais plus qui disait - peut-être Juan Asensio ? - que celui qui n'évoquait pas le bien et le mal au cinéma était un cochon. À cet égard, Jean Giono et son réalisateur François Leterrier...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime

1

Ce répondeur ne prend pas de messages
kirigrap
5

Critique de Ce répondeur ne prend pas de messages par kirigrap

Il est bien mal aisé, après avoir regardé "Ce répondeur ne prend pas de messages", de poser l'acte réducteur qui est le fondement de ce site, à savoir mettre une note chiffrée qui résumera notre...

Lire la critique

il y a 6 ans

3 j'aime

Matrix
kirigrap
2
Matrix

Critique de Matrix par kirigrap

J'avais vu quelques secondes de Matrix en VHS chez un ami de mon grand frère peu après sa sortie et ça a suffi à me le rendre un peu mythologique dans ma tête - mythologie entretenue par la...

Lire la critique

il y a 3 ans

2 j'aime

1