👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Ma compagne a une fille de quatorze ans. Etant donné qu'elle ne peut pas regarder la télé les soirs de la semaine, nous lui permettons, le vendredi ou le samedi soir, de choisir le film à regarder (oui, j'ai une vie trépidante). Le résultat est que depuis la rentrée, je me tape parfois des comédies romantiques, parfois des films d'épouvante. Ma compagne a soumis l'idée de lui montrer "Le journal de Bridget Jones".

Le premier Bridget Jones, je l'avais déjà vu pas longtemps après sa sortie, j'avais dû rire deux fois, mais je n'en gardais pas vraiment un mauvais souvenir. Le genre était assez nouveau, on était dans cette période Sexe and The City, et toutes les femmes un peu actives ne juraient que par elle. On va dire qu'il faisait écho à une certaine sociologie.
Bref, il y a 3 semaines, je me le retape en famille. Connaissant déjà les meilleurs gags (toujours au nombre de deux), je n'ai pas ri mais j'ai juste esquissé un sourire. Enfin, il me semble. Si ça se trouve, je me détendais juste un peu les mâchoires engourdies par l'ennui, tant l'ensemble me semblait artificiel et has been.
Ma belle fille a bien aimé, mais à cet âge là, je le comprends.

En conséquence, j'ai passé le second opus (Bridget Jones, l'âge de raison) la semaine suivante. Tandis que je le trouvais encore plus chiant que le premier, ma compagne l'a trouvé moins bon, et je n'ai pas senti d'enthousiasme particulier chez ma belle-fille, mais visiblement pas de grande déception non plus puisqu'elle m'a demandé si je pouvais trouver le dernier.

Alors voila, on se l'est tapé vendredi soir.
Ma femme est partie se coucher au bout de 30 minutes, ma belle fille est restée mais pianotait en même temps sur son Iphone, quand à moi, mon unique intérêt a été de tenter de faire l'inventaire des opérations de chirurgie esthétique qu'avait subies Renée Zellweger, (et pourtant, si vous saviez comme je m'en contrefous...).
J'ai quasiment oublié le scénario tellement c'est con ou déjà vu. Devant une telle vacuité, Hugh Grant a certainement refusé de rempiler (astuce scénaristique, on assiste à son enterrement au début du film). Ou alors, le budget a été bouffé en droits musicaux car le film est gavé d'extraits afin de tenter de lui donner du rythme. En vain. J'avais un peu d'espoir en me disant que peut-être le générique de fin serait agréable, mais la playlist est tout aussi ringarde.
En 2016, à l'époque d'Amy Schumer et de Phoebe Waller-Bridge, il était absurde de réaliser un tel navet. D'ailleurs, même ma belle fille a trouvé ça lourdingue.

simgood
1
Écrit par

il y a 5 ans

2 j'aime

3 commentaires

Bridget Jones Baby
Akwoo
3

Une comédie aux choix scénaristiques dérangeants.

Dans Bridget Jones Baby, on rit bien, c'est indéniable... J'ai presque apprécié le film à un momeent donné, mais la fin a clairement pourri l'ambiance globale, puisque les éléments limite choquants...

Lire la critique

il y a 5 ans

23 j'aime

1

Bridget Jones Baby
ravenclaw
7

#JeSuisBridget

Je peux tout expliquer. Si, je le jure. Quiconque me connaît un tant soit peu sait que j'ai un faible pour les comédies romantiques niasouses. Oui, j'ai adoré The Duff, j'ai vu Mean Girls au moins...

Lire la critique

il y a 5 ans

18 j'aime

9

Bridget Jones Baby
Marion_Paquet
8

Comme quoi, on n'a pas besoin de Hugh Grant pour avoir un excellent film

Je suis du genre à ne pas faire confiance aux suites de films, et en repensant au mauvais Bridget Jones: l'Âge de Raison, j'avais peur, très peur. Pour moi, le tout premier film est une petite...

Lire la critique

il y a 5 ans

16 j'aime

Serge le mytho
simgood
10

J'ai répleu. J'te jure frère, j'ai répleu.

J'étais comme ça, tu vois à rien branler au boulot et j'me colle sur internet. Bah bien sûr qu'on a internet, bouffon! Comment tu veux qu'on fasse retomber le stress quand on a eu un gros coup de...

Lire la critique

il y a 5 ans

26 j'aime

2

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?
simgood
1

Une bonne grosse farce bien franchouillarde, avec une moralité très limite...

Bon, on va pas se mentir, il y a quelques gags où on sourit... Mais on reste un peu mal à l'aise... On peut très bien s'attaquer à un sujet comme le racisme pour faire rire, pourquoi pas... Montrer...

Lire la critique

il y a 7 ans

17 j'aime

1

Stan & Ollie
simgood
9
Stan & Ollie

Stan & Ollie

Quand j'étais petit, il y avait régulièrement des films ou des scènes avec Laurel & Hardy qui passaient à la télévision. J'aimais bien les regarder, je trouvais ça très drôle, mon père aussi...

Lire la critique

il y a 3 ans

14 j'aime

5