👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Critiques de Café Society

Sergent_Pepper
7

Design for loving

Le premier réflexe à avoir désormais face à la livraison annuelle d’Allen (7 mois seulement nous séparent du si pesant Homme irrationnel !) est de résister au procès d’intention. Savoir pourquoi on y...

Lire la critique

il y a 6 ans

Alexandre_Bainé
7

Comédie qui pleure

Éternellement passionné par New-York et son métier, c'est tout naturellement que Woody Allen vient remettre les couverts en offrant un énième hommage à sa ville natale ainsi qu'à Hollywood. Vous...

Lire la critique

il y a 6 ans

Grard_Rocher
8

Critique de par Gérard_Rocher

La vie n'est pas très attrayante pour Bobby Dorfman dans le New York du début des années trente. Il est vrai qu'au sein de cette famille juive il paraît bien mal à l'aise entre des parents en...

Lire la critique

il y a 4 ans

Vincent_Ruozzi
5

Boring Society

Woody Allen est l’un des réalisateurs les plus prolifiques de ces dernières années avec une cadence d’un film par an depuis Annie Hall sorti en 1977. N’appréciant pas la compétition dans l’art,...

Lire la critique

il y a 5 ans

MariekaFox
5
Marieka Fox

Un café un peu réchauffé.

Encensé par les premières critiques, le dernier Woody Allen semble dès sa présentation en ouverture de Cannes s'attirer les bonnes grâces de la croisette. Et pourtant. On se trouvera bien loin des...

Lire la critique

il y a 6 ans

KingRabbit
5
KingRabbit

Woody est rincé

Et ben voilà, je l'attendais, je le redoutais, après deux films passables sans plus ("Magic in the moonlight" et "Irrational man"), le pauvre Woody a désormais l'air complètement cuit, exsangue,...

Lire la critique

il y a 6 ans

AntonJørgen
3

L'infinie platitude d'une "déclaration d'amour à Hollywood"

Avant de voir Café Society et son infinie platitude, je croyais que Woody Allen avait des idées sur la vie. C'était avant la lourdeur molle des dialogues, le "name-dropping" porté à un niveau...

Lire la critique

il y a 6 ans

Krokodebil
7
Krokodebil

Les doubles vies de Bobby et Veronica

Ouvrant pour la troisième fois de sa carrière le Festival de Cannes (après Hollywood Ending en 2002 et Minuit à Paris en 2011), Woody Allen proposait cette année son cinquantième long-métrage (!)...

Lire la critique

il y a 6 ans

Marinelle
8

Garçon! Un deuxième svp!

Je n’aime pas le café, mais me suis pourtant laissée tenter par la fragrance que dégageait Café Society. New York, dans les années 30. Coincé entre des parents conflictuels, un frère gangster et la...

Lire la critique

il y a 6 ans

Fritz_Langueur
9

Quand Bobby rencontre Vonnie !

Quand Woody Allen se pose et se souvient, cela donne toujours de beaux films. Que ce soit par l’hommage appuyé au Cinéma source de rêves, même au pire moment de la grande dépression (« La rose...

Lire la critique

il y a 6 ans