👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Tout en légèreté, grâce et sensibilité, Woody Allen filme les Etats-Unis comme de nombreux Eldorado utopiques et désenchantés. Peinture acerbe du milieu du cinéma comme une véritable esbroufe de sentiments où l'on se côtoie, s'aime et se sépare en une volée de champagne hors de prix.

A la manière d'un Hong Sang-Soo sous les strasses et paillettes dû en partie grâce à une photographie où tout, absolument tout brille, Café Society devient un pur boulevard mélancolique assez déchirant de simplicité, où le terrible maniérisme du système laisse place à la tristesse d'êtres comme vous et moi. La séquence finale, dans sa mise en scène façon "miroir" est ce que Woody Allen a fait de mieux depuis bien longtemps.

XavierChan
8
Écrit par

il y a 5 ans

1 j'aime

Café Society
Alexandre_Bainé
7

Comédie qui pleure

Éternellement passionné par New-York et son métier, c'est tout naturellement que Woody Allen vient remettre les couverts en offrant un énième hommage à sa ville natale ainsi qu'à Hollywood. Vous...

Lire la critique

il y a 6 ans

43 j'aime

9

Café Society
Grard_Rocher
8

Critique de Café Society par Gérard_Rocher

La vie n'est pas très attrayante pour Bobby Dorfman dans le New York du début des années trente. Il est vrai qu'au sein de cette famille juive il paraît bien mal à l'aise entre des parents en...

Lire la critique

il y a 4 ans

40 j'aime

17

Café Society
Vincent_Ruozzi
5

Boring Society

Woody Allen est l’un des réalisateurs les plus prolifiques de ces dernières années avec une cadence d’un film par an depuis Annie Hall sorti en 1977. N’appréciant pas la compétition dans l’art,...

Lire la critique

il y a 5 ans

38 j'aime

1

The Hunt
XavierChan
3
The Hunt

Critique de The Hunt par XavierChan

Tromperie sur la marchandise, l'affiche a l'élégance porcine d'un Seul contre tous mais son contenu est en fait une grosse farce guerrière qui ne mérite en aucun cas toutes les accroches putassières...

Lire la critique

il y a 2 ans

26 j'aime

11

Yi Yi
XavierChan
10
Yi Yi

Critique de Yi Yi par XavierChan

Yi Yi sonne comme le chef d'oeuvre du cinéma taïwanais des années 2000, le film-somme d'un cinéaste parti trop tôt, qui avait encore tant à apporter à l'édifice qu'il avait lui-même bâti au cours des...

Lire la critique

il y a 11 ans

20 j'aime

4

The Velvet Underground
XavierChan
9

Critique de The Velvet Underground par XavierChan

Tout le monde, à part la bande de camés du coin, pensait le Velvet définitivement enterré dans les limbes de l'insuccès commercial, creusant tellement profondément leur propre tombe qu'ils ne...

Lire la critique

il y a 10 ans

19 j'aime

2