Je ne te crains pas gros moche, mon coeur est pur comme de l'eau de roche

Et je ne crains pas d'avoir honte, je l'ai trouvé merveilleux ce conte !

D'autres vous diront : le scénario est bien con.
D'autres vous diront : les voix françaises sont bidons.
D'autres vous diront : l'animation est en carton.

Bon.

Pour le scénario, c'est une quête, un voyage... Faut pas s'attendre à un film avec triple twist avant, c'est avant tout un scénario pour enfants.

Pour les voix françaises, je ne dis pas, Timsit est assez désagréable je trouve, et puis la fin est niaise à souhait.

Du reste, l'animation, c'est juste magnifique. L'univers mis en place par la série avec ces petites îles qui flottent, ces constructions en pierre qui joignent les petits îlots volants et quand elles s'explosent elles s'éparpillent comme dans l'espace, le gros qui marche sur un petit îlot et le fait pencher vers le bas, le pays où les nénuphars flottent dans les airs, le château flottant (oui, je sais on en a vu d'autres mais dans cet univers, ça rend assez beau), la muraille de chine qui explose en fragments qui s'envolent, les couchers de soleil magnifiques et... et.... et... surtout... le village en mille morceaux avec des éléments d'architecture gothique : des tourelles, des morceaux de cathédrale, des fragments de Colisée qui volent comme ça vers le vide et cette scène sublime ! ô combien sublime où, sur une musique style new age (Lotus de Jalan Jalan), on voit les héros séparés en pleine réflexion sur leurs petits morceaux de pierre, voler vers le néant, le bouffeur de mondes et un éclair traverse une sorte de beffroi et la plateforme du petit est propulsée en tourbillonnant au milieu des débris. Waouww... ça me rappelle la scène du combat contre la méchante dans l'étrange pouvoir de Norman.

A tout ça vous ajoutez une petite dose de symbolisme : la phrase clé du valeureux chevalier, l'importance des aiguilles, le symbole des moutons, les petits lapins blancs qui volent, l'arbre qui sert d'échelle, le dragon squelette, les évènements précurseurs de la fin qui se produisent dans l'ordre (des animaux qui parlent !). Une petite dose d'humour.

Je n'ai pas la prétention de vous le recommander ou de vous assurer qu'il va vous plaire. J'explique simplement pourquoi j'ai aimé et je le fais car je déplore que sa note soit si basse. Et non, je n'ai pas honte d'avoir aimé, il y a définitivement des choses dedans qui valent la peine d'être vues.
Chasseurs de dragons
Tinou
5

Critique de Chasseurs de dragons par Tinou

Quel dommage d'avoir une telle maîtrise technique pour la plomber par un scénario qui manque cruellement d'ambition. Réservé au jeune public, ce film d'animation ne fait que brasser des stéréotypes...

il y a 12 ans

6 j'aime

Chasseurs de dragons
Pandaru
2

Critique de Chasseurs de dragons par Pandaru

Commençons par le début. Chasseurs de dragons, c'est un film d'animation français, avec la voix de Patrick Timsit et de Vincent Lindon. On pouvait donc s'attendre à quelque chose de bien : ce qui...

il y a 12 ans

4 j'aime

2

Chasseurs de dragons
Overtherainbow
7

Critique de Chasseurs de dragons par Overtherainbow

Un petit 7 justifié par la qualité esthétique des graphismes au réalisme époustouflant. On peut dire que les créateurs ont fait du bon boulot à ce niveau là. Ce qui manque cruellement au film c'est...

il y a 10 ans

3 j'aime

Les Saveurs du palais
TimoteiMelli
3

Un film qui manque de saveur

Une réalisation à la française, banale, pauvre, sans grand intérêt. Une bande-son d'une pauvreté affligeante. La seule question qui me taraudait tout le long de ce film était : "Mais qu'est-ce que...

il y a 10 ans

12 j'aime

Chasseurs de dragons
TimoteiMelli
8

Je ne te crains pas gros moche, mon coeur est pur comme de l'eau de roche

Et je ne crains pas d'avoir honte, je l'ai trouvé merveilleux ce conte ! D'autres vous diront : le scénario est bien con. D'autres vous diront : les voix françaises sont bidons. D'autres vous diront...

il y a 9 ans

11 j'aime

Comment j'ai détesté les maths
TimoteiMelli
4

Comment j'ai détesté ce film (2013)

Bon j'avoue, je me suis lancé dans la critique juste parce qu'aucune autre n'avait cédé à la tentation de réutiliser le titre du film et c'est bien dommage d'autant que le film est quand même...

il y a 9 ans

7 j'aime