Quand ton documentaire est en fait un film publicitaire

Avis sur Coldplay: A Head Full of Dreams

Avatar Ratchetlombax
Critique publiée par le

Je ne me considère pas comme un super grand fan de Coldplay : j'apprécie et j'ai beaucoup écouté leurs premiers albums assez intimistes (allant de Parachutes à Viva La Vida) et j'ai bien aimé Ghost Stories par la suite. Mais je suis loin de connaître les paroles de leurs chansons par cœur, je n'aime pas du tout le côté "pop" très prononcé sur Mylo Xyloto ni sur le morceau A Sky Full Of Stars dans Ghost Stories (que je skippe constamment à chaque écoute de l'album), et je n'ai pas non-plus écouté leur album A Head Full of Dreams. Du coup je ne suis jamais allé à un seul de leurs concerts et je ne compte pas rattraper ça à l'avenir (comme dit, j'aime le côté intimiste de leurs chansons, et avoir ça dans un stade avec plus de 100 000 personnes ça colle pas trop). Bref, je n'attendais rien du documentaire qui retrace leur carrière sur les 20 dernières années, si ce n'est d'en savoir plus sur le processus créatif du groupe et d'apprendre à connaître leurs personnalités.

Le visionnage du film s'est fait lors d'une séance unique dans un cinéma indépendant à Paris, et le cinéma était rempli de fans du groupe (certains arborant fièrement leurs t-shirts et vestes à l'effigie du groupe)... Et c'est probablement à eux que s'adressait le film et pas au grand public désireux d'en savoir plus sur Coldplay. C'est donc ce que je considère comme un premier échec de mon côté, et le documentaire continue d'accumuler les écueils au cours de ses 2 heures de film. Il ne réussit déjà pas son rythme car c'est exactement le même tout du long, sans saveur ni surprises : la trame globale consiste à suivre l'ascension du groupe, album par album, au rythme d'interviews montées uniquement en voix-off. Et tout ça est régulièrement entrecoupé d'extraits quasi complets de chansons jouées sur leurs concerts. En bref, on alterne entre un film familial rétrospectif et extraits actuels du groupe en concert, et c'est là que le documentaire faillit déjà à la mission qui aurait été beaucoup plus intéressante : il est difficile de se rendre compte du côté "ascension progressive" du groupe puisque l'on va constamment être interrompu par les concerts massifs et grandiloquents de ces dernières années. Il aurait probablement été plus judicieux de garder ce côté rétrospectif intact, puis finir sur là où en est Coldplay à l'heure actuelle, pour faire un petit "avant/après" qui aurait eu beaucoup plus d'impact. Mais pour ça, il fallait qu'il y ait quelque chose à se mettre sous la dent sur le côté rétrospectif.

Après un générique de fin qui comporte un encart d'extraits vidéo mettant en avant le côté "fun et délire" des membres de Coldplay, on retrouve une interview d'une quinzaine de minutes du réalisateur qui explique comment s'est fait le film : il a confié ses 10 000 (!) heures de rushs filmés sur 20 ans à un monteur qui s'est chargé de mettre de l'ordre dans tout ça. Mais je suspecte fortement que ce dernier s'est plié aux exigences de la maison de disques d'en faire un film promotionnel pour promouvoir les concerts et le groupe, en édulcorant un maximum les détails fâcheux du groupe. Alors effectivement sont abordés les "disputes" entre les membres du groupe, les départs puis retours de certains membres, la rupture entre Gwyneth Paltrow et le chanteur, les addictions passagères à l'alcool... Mais tout cela est abordé brièvement, et on sait que ça affecte le groupe, mais on a rien de très "croustillant" à se mettre sous la dent parce qu'il n'y a rien de vraiment visuel : un plan d'un mec avec une bouteille de bière à la main par-ci, une photo d'archive par-là, mais rien qui va vraiment creuser le sujet sur les états-d'âme des musiciens à ce moment-là. Et c'est dommage parce que j'aurais bien aimé savoir comment le batteur a vécu le fait d'avoir été mis à l'écart car jugé mauvais par le reste du groupe, ou les raisons qui ont motivé le producteur à quitter son rôle et de partir loin du groupe le temps d'un album. Encore une fois, ces sujets sont abordés, mais de façon "édulcorée" et pas "intime" comme je l'aurais souhaité.

L'autre souci qui fait que le film paraît plat est que, comme dit plus haut, toutes les interviews se font en voix-off et pas face-caméra, donc elles paraissent très "chirurgicales", "au cordeau"... donc l'impression finale est qu'aucune de ces interviews ne paraît naturelle. Alors mine de rien, pour que l'on puisse suivre qui est en train de s'exprimer, des synthés apparaissent en bas de l'écran avec le prénom du mec en question... sauf que si on connait pas ou peu les noms des membres du groupe, on peut être un peu perdu (pour ma part j'avais du mal à différencier les noms du producteur, du bassiste, du batteur ou du guitariste). Alors je rejoins ce que je disais plus haut : peut-être que le film n'est effectivement adressé qu'aux grands fans du groupe qui connaissent ses membres sur le bout des doigts. Du coup je m'avère assez déçu par le documentaire alors que je n'en attendais pas grand-chose pour toutes les raisons citées plus haut : ce film ressemble à un grand making-of qu'on mettrait en bonus sur un DVD d'un long-métrage à gros budget avec son côté "on est une grande famille, on a eu quelques différends mais c'est trop bien". L'impression que j'en tire c'est que le documentaire sert ici à faire la promotion de la maison de disques, du groupe et de ses concerts grandiloquents, mais de surtout faire attention à ne ternir l'image de personne. A titre de comparaison, les documentaires (peut-être imparfaits) Artifact de Jared Leto sur les travers de l'industrie du disque ou Madonna: Truth or Dare sur une de ses tournées paraissent beaucoup plus naturels et efficaces, car il y a du contenu intéressant à l'intérieur. Là c'est vide, je n'en retiens rien si ce n'est les clichés de comment fonctionne un groupe de musique, et je doute clairement de l'utilité du documentaire si ce n'est de voir des images d'archives.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 757 fois
2 apprécient

Ratchetlombax a ajouté ce documentaire à 1 liste Coldplay: A Head Full of Dreams

Autres actions de Ratchetlombax Coldplay: A Head Full of Dreams