Zemeckis my ass !

Avis sur Contact

Avatar JimBo Lebowski
Critique publiée par le (modifiée le )

C'est avec beaucoup d'envie que je me suis tourné vers ce film, la fiche technique laissait rêveur, Robert "Back to the Future" Zemeckis à la réalisation; Jodie Foster, James Woods, John Hurt ou encore Matthew McConaughey au casting; puis un synopsis intriguant sur un sujet forcément passionnant, celui du mystère imperceptible de l'univers intersidéral. Et pourtant ...

On ne voit pas tout de suite pointer l'arnaque, juste le générique qui est insupportable pour les oreilles (j'ai d'ailleurs cru à un bug de rip mais non), l'introduction avec la jeune Ellie (jouée par la petite Jena Malone) promet un récit attachant et pose les enjeux de cette future scientifique talentueuse experte en radio-télécommunications à travers l'univers, âgée (cette fois incarnée par Jodie Foster) elle s'intéresse aux contacts extraterrestres et un jour tombe sur un signal régulier.
Dit comme ça le sujet parait donc intéressant, mais le film arrive a créer l'exploit de le rendre totalement inintéressant, par la faute à un développement au delà du poussif et à une mise en scène inexistante, en fait on s'ennuie, mais qu'est ce qu'on s'ennuie !

Je me pose souvent la question pour nombre de films : a qui est il destiné ? Aux jeunes ? Je ne pense pas, étant gosse il ne m'aurait sans doute aucunement diverti, ça n'est certainement pas anodin si je ne le découvre que maintenant, je préférais encore "Independance Day" ou "Men in Black" à la même époque; Aux adultes ? Mais c'est niais ! Putain mais c'est ultra niais ! Rien que ce message des extraterrestres avec le speech de Hitler aux JO de 36 on pouvait pas faire plus couillon, comme l'intégration du communiqué de Clinton pour apporter une touche contextuelle, je me suis caché les yeux en me disant que ça n'était pas possible, tenter d'établir quelque chose de tangible et basculer dans un tel ridicule c'est choquant, et ça n'est que le début ...
J'aimerais aussi parler de la bande son de Silvestri qui ressemble quasi note pour note à celle qu'il a composé pour "Forrest Gump" quelques années plus tôt, ça colle vraiment pas, ça ne donne aucune personnalité à l'œuvre, sans compter qu'on l'utilise allègrement pour rehausser la moyenne du taux de mièvrerie mwarf ...

Plus le film avance plus on vire dans le grotesque, le couple Foster-McConaughey est bidon à souhait en étant sous-exploité, ce qui fait qu'à chaque étreinte on se demande à quoi sert au final McCo à part secouer sa mèche de surfer et sortir des répliques à 2 francs qui n'apportent rien au récit, il est juste là comme faire-valoir pour la touche "romance", va te coucher avec tes discours pseudo-philosophiques dignes d'un ado pompette qui regarde les étoiles, ouste !
Mais tout cela ça n'était qu'un avant goût avant ce voyage intra-dimensionnel, l’abécédaire d’où ils ressortent des algorithmes permet l’élaboration d’une machine abracadabrantesque qu’ils vont construire en deux temps trois mouvements (en deux exemplaires en plus alors qu’ils auraient pu en construire une seule en la gardant secrète dès le départ, c’est con comme idée, c’est bien les américains en même temps), Foster est envoyée seule là dedans comme ça, "allez hop ma grande attache ta ceinture et à plus dans l'bus !" le projet coûte une blinde et elle n'est même pas entraînée ni accompagnée dans sa démarche, l'enjeu est minimisé, c'est low-coast, ensuite on assiste à une attraction du Futuroscope voilà c'est sympa, on est sensé vivre une expérience au delà de nos connaissances mais la pauvre Jodie n'a pas l'air convaincu elle même du doss', encore cette mise en scène qui traîne la patte. Et cette scène de la plage avec Papounet-ET saupoudrée de mièvrerie et d'une direction artistique d'un kitsch à se crever les yeux non et non ça suffit, vite que ça se termine ...
Mais on a tout de même droit à une dernière partie à se pisser dessus de rire où elle tente de défendre son trip devant un tribunal et un James Woods qui n'a jamais été aussi peu crédible, merde c'est un de mes acteurs préférés, Robert arrête bordel arrête ! Et que je te recolle du piano, elle est où cette putain de plume ? Ah merde je me goure encore de film mwarf, bon ... Générique, emballé c'est pesé, une belle chiure, mais au moins j'ai été jusqu'au bout, c'est ça mon exploit, ma prouesse.

Ça ressemble grandement à un "tout ça pour ça ?" assez clair, il part de rien pour n’amener à rien, juste tenter d’établir une contre-vérité par rapport à notre petite perception de primate quant à des dimensions et des civilisations diverses, ce n’est pas intelligent et ne propose aucun point de vue élaboré, ne serait ce que spirituel, on est loin d’un "2001" qui lui a une véritable construction cohérente par rapport à son registre de base pour terminer sur un point de vue déchiffrable et pour le coup intéressant, pas de bêtise voulant idéaliser le fait que nous ne sommes pas seuls etc … C’est sensé nous rassurer ? Non on s’en fout … et en plus tellement attendu.

"Contact" est bien un des pires navets SF que j'ai vu, pas grand chose à en tirer, juste un plan qui techniquement m'a plu (celui du miroir : http://dai.ly/xri6vc) sinon c'est le désert intergalactique, d'un ennui pénible et d'une prétention incroyable, un énorme pétard mouillé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3274 fois
26 apprécient · 16 n'apprécient pas

JimBo Lebowski a ajouté ce film à 1 liste Contact

Autres actions de JimBo Lebowski Contact