Toute coïncidence ou ressemblance avec des situations réelles n'est ni fortuite ni involontaire.

Avis sur Corporate

Avatar dagrey
Critique publiée par le

"Corporate" raconte l'histoire d'Emilie Tesson Hansen, cadre des ressources humaines dans un groupe alimentaire, Elsen, frappée de plein fouet par le suicide d'un salarié.

"Corporate" (Anglicisme qui signifie "qui a l'esprit d'entreprise") est un drame réaliste racontant le traumatisme pour une entreprise après le suicide sur son lieu de travail d'un de ses salariés, victime de harcèlement "parceque considéré comme rétif au changement". Il raconte comment la DRH est lâchée par sa direction et l'examen de conscience qu'elle effectue.

Le film est plutôt bien vu. Les personnages jouent juste (Mention spéciale à Lambert Wilson, glacial dans le rôle du patron Froncard, et à Céline Salette, la DRH qui passe par tous les états d'âme après le drame), les situations difficiles sont brossées de façon réaliste.
Figurent également au casting Stéphane de Groodt, un collègue d'Emilie et Violaine Fumeau dans le rôle de Marie Borrel, l'inspectrice du travail.
Le rendu du film est d'autant plus juste que l'on peut avoir connu des situations de ce type à titre personnel ou en avoir entendu parler, rien n'est exagéré à l'écran. La tension nerveuse dans le service et l'épuisement professionnel qui guette le reste de l'équipe sont très bien restituées dans le film.
La conversation entre la direction et les syndicats après le suicide de l'employé est "surnaturelle" mais on a tous entendu dans la bouche de nos managers; "Oui, il s'est suicidé sur son lieu de travail mais il était dépressif. Sa raison d'agir devait être personnelle". L'ancien ministre du travail lui même, Bruno Retsamen, s'exprimant sur le harcèlement, ne l'avait il pas déclaré lui même avant de quitter son poste. Même le jargon typiquement RH qui parle de mobilité et de "proactivité" résonne d'authenticité.

"Corporate" a le mérite de mettre les points sur les I et les barres sur les T concernant le monde du travail, le harcèlement moral et c'est très bien comme ça. Le seul bémol que je formulerais consiste dans le choix de la "croisade" que la DRH décide de mener à l'issue du film. Je ne suis pas convaincu qu'elle aurait agi de la sorte dans le monde réel.

Ma note: 7/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2145 fois
12 apprécient

dagrey a ajouté ce film à 2 listes Corporate

Autres actions de dagrey Corporate