Ombre du passé !

Avis sur Creed II

Avatar Capitaine-CLG
Critique publiée par le

Creed est un nom lourd à porter, tant pour Adonis que pour le film lui-même. Pour Adonis, c’est le nom d’une légende. Pour le film, c’est le nom qui a accompagné une légende, un nom maintenant culte. Le film et son protagoniste sont intimement liés, et ce à bien des égards.

Tout comme Adonis, le film Creed devait prouver qu’il méritait de porter son nom, qu’il était à la hauteur. Maintenant, à l’instar de son protagoniste, Creed II doit construire sa propre légende. C’est là que le bât blesse.

Pour illustrer ce problème, il y a un moment que je trouve particulièrement évocateur : la reprise du thème phare de Rocky. Une simple reprise, courte et unique mais qui en dit beaucoup. Cette musique, qui plus est présente à un instant clé, n’est pas le thème d’Adonis Creed, c’est le thème de Rocky et malgré le frisson ressenti quand ont retenti ces notes, elles ne font que témoignés de l’ombre toujours planante de Rocky sur Creed.
Chose d’autant plus accentué que ce film reprend une bonne partie des éléments de Rocky 3 et Rocky 4, mais parvient tout de même à éviter le fan-service outrancier (soyons honnête, on aurait tous kiffé voir Rocky et Drago s’échangé quelques droites et jabs).

Non pas que j’aurais souhaité que ce film n’est plus aucun lien avec Rocky, il est tout de même au sein de la saga et le film reste dans la continuité spirituelle de son ainé, mais pour un film qui devait écrire une nouvelle légende, on est sur du déjà-vu. Pourtant, pour être en accord avec son personnage, Creed II aurait gagné à bousculer un peu plus les codes, tant de la saga que du genre. Il aurait fallu que Creed II, tout en restant un élément de la saga, sache y apporter du neuf.

Là est selon-moi, le gros défaut de ce Creed II. Pour autant, cela le rend-il mauvais ?
On en est quand même assez loin.

Comme je l’ai déjà évoqué, ce film reste dans la digne continuité spirituelle de la Saga Rocky. On y retrouve les thèmes forts de Rocky, tel que l’importance de se battre pour les bonnes raisons. De ces thèmes forts à la saga, Creed II a le mérite de bien les exploiter en plus d’y ajouter un sous-texte sur la paternité, d’autant plus touchant que Stallone a annoncé que ce serait la dernière apparition de Rocky.

Un Rocky qui part comme je l’ai toujours souhaité, nous délivrant une dernière fois ses mythiques leçons de vie et sur un baroud d’honneur qui atteint son paroxysme, à mes yeux, en un plan :

Rocky, seul et hors du ring, après la victoire d’Adonis, symbole que s’en est fini pour Rocky. Il laisse Adonis Creed prendre son envol, c’est à son tour maintenant.

Je dois avouer avoir eu un petit pincement au cœur à cet instant.

D’ailleurs Creed II est ponctué de ces moments forts : les retrouvailles de Drago et Rocky, les scènes entre Adonis et Bianca, Adonis v.s Viktor,…

Puisque j’évoque les combats, le nouveau venu à la barre de ce Creed II s’en tire honorablement. S’il est moins inspiré que Coogler, il sait mettre en scènes des combats énergiques et brutaux, ce qu’un travail du son vient amplifier quand droites, jabs et uppercuts s’enchainent.

Des combats d’autant plus prenants que les combattants s’y donnent à fond. La menace Viktor Drago est toujours présente, tant physiquement que scènaristiquement, qui l’impose dés l’introduction comme un réel danger pour Adonis. Un Adonis qui doit faire face au passé, à son héritage et apprendre à monter sur le ring pour ce qui compte réellement, non sans passer par quelques poncifs du genre.
Les deux s’opposent parfaitement, tant par l’aura de leurs aînés à chaque coin du ring mais aussi par ce que le ring a à leur apprendre.
Finalement, chacun sortira grandi de cet affrontement (plus ou moins bien exécuté pour Drago).

On ne peut le nier, ce Creed II à de bons points à faire valoir, même de très bons. J’ai réellement passé un très bon moment devant Creed II qui, s’il ne surpasse pas son aîné ni même certains Rocky, reste digne de cette saga à mes yeux. Mais cette ombre de Rocky plane toujours, et je prie pour qu’avec un éventuel Creed III, il parvienne enfin à apporter le nouveau souffle qu’il faudrait apporter au bout de 8 films, et ainsi on aura la nouvelle légende de Creed.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 815 fois
13 apprécient · 1 n'apprécie pas

Capitaine-CLG a ajouté ce film à 4 listes Creed II

Autres actions de Capitaine-CLG Creed II