Bande-annonce
Affiche De l'or pour les chiens

De l'or pour les chiens

(2020)
12345678910
Quand ?
5.8
  1. 7
  2. 3
  3. 9
  4. 18
  5. 26
  6. 67
  7. 64
  8. 18
  9. 8
  10. 8
  • 228
  • 21
  • 567

Fin de l’été, Esther 17 ans, termine sa saison dans les Landes. Transie d’amour pour un garçon déjà reparti, elle décide de prendre la route pour le retrouver à Paris. Des plages du sud aux murs d’une cellule religieuse, le cheminement intérieur d’une jeune fille d’aujourd’hui.

Casting : acteurs principauxDe l'or pour les chiens

Casting complet du film De l'or pour les chiens
Match des critiques
les meilleurs avis
De l'or pour les chiens
VS
De l'or pour les miens

J’ai eu la chance de le voir en avant-première avant que les règles culturicides du deuxième confinement ne reportent sa sortie. De l’Or pour les Chiens est un très, très beau film. Déjà, sur la forme, car chaque plan, de l’Atlantique à Belleville, est d’une beauté lumineuse dont les couleurs ont marqué ma rétine. Mais surtout sur le fond, car tout est extrêmement juste dans l’écriture poétique et cohérente de ce premier long-métrage. Le cheminement de sa jeune protagoniste est aussi...

5
Avatar Florence Obscure
4
Florence Obscure
Esther ou la naïveté incarnée

Je n'ai pas tellement aimé ce film (vu en cinexpérience). Je n'ai pas adhérée à la 1ère scène très crue et ça m'a tout de suite donné une image négative. Je n'arrive pas à comprendre certaines réactions ou actions du personnage d'Esther, d'ailleurs, la comédienne avoue avoir beaucoup parlé du pourquoi et du comment avec la réalisatrice, cela prouve que ce qu'elle fait ne coule pas de source. La réalisatrice parle d'une scène de viol dans la baignoire là où je n'ai vu... Lire la critique de De l'or pour les chiens

3 3
Critiques : avis d'internautes (9)
De l'or pour les chiens
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Rantanplan-cul

Scène d’ouverture : profonde, glissante, lubrifiante. De l’amour, longtemps, sur la plage, entre un jeune homme et une jeune femme, nus et jouissants sur le sable blanc, épris de pulsions presque animales. La jeune femme est blonde, comme Bridget Jones, mais le journal qu’elle tient est un journal intime sexuel. Après ses ébats, elle y recense les pratiques, les lieux, les attentions... Lire la critique de De l'or pour les chiens

11 2
Avatar toslmfc
7
toslmfc ·
Critique de De l'or pour les chiens par Agyness-Bowie

De L'Or Pour Les Chiens nous fait suivre Esther, ce qui signifie (pour faire court) "cachée", mais aussi la myrte, dont la forme d'étoile nous renvoie au grec : aster, "étoile", c'est beau ? Esther est une héroïne du Livre, reconnue pour être une femme d'une grande piété, belle, sage, brave et résolue, mais aussi prudente, elle fût déportée, devenue reine de Perse... Lire la critique de De l'or pour les chiens

3
Avatar Agyness-Bowie
7
Agyness-Bowie ·
Tout pour Esther

La vision et l’incarnation de l’amour qu’est le personnage d’Esther ✅ Sa mélancolie ❤️‍???? La scène de danse dans le bar ✅ L’errance et le refuge qu’on y trouve aussi ✅ Le couvent comme retraite féministe où le monde et ses agressions n’existent plus pendant un temps ✅ Le monologue de fin, chaotique et fortOn dirait un film réalisé rien que pour moi, c’est rare Lire l'avis à propos de De l'or pour les chiens

2
Avatar Samantha-CM
9
Samantha-CM ·
Et de la confiture pour les cochons

Fondu noir, des râles qui se superposent au bruit des vagues, un jeune couple fait l'amour fougueusement sur une plage baignée d'une lumière de milieu d'après midi. Esther comblée regarde Jean son amour d'été qui s'en va vers la plage sans un regard. Une séquence qui ne brille pas par son originalité... A cette image on pourrait se dire de là qu'on va suivre les péripéties insignifiantes... Lire la critique de De l'or pour les chiens

1
Avatar BlueMeDeus
5
BlueMeDeus ·
Découverte
Sans toit ni surmoi

Porteur du label de la Semaine de la Critique 2020, un premier long-métrage post-Fémis d’une jeune réalisatrice à suivre de très près, bonbon tutti-frutti et sorte de Sans Toit ni Loi (Agnès Varda, 1985) contemporain et solaire. Saisonnière chez un glacier landais, Esther (Tallulah Cassaveti, dont c’est le tout premier rôle) a 17 ans, l’âge des explorations et des premières... Lire la critique de De l'or pour les chiens

2 3
Avatar Depeyrefitte
6
Depeyrefitte ·
Toutes les critiques du film De l'or pour les chiens (9)
Bande-annonce
De l'or pour les chiens