La Passion du Chris

Avis sur Dead Zone

Avatar Argento
Critique publiée par le

Adaptation du roman éponyme de Stephen King, Dead Zone est le premier film ouvertement grand public de David Cronenberg après une décennie de films d'horreur entre velléités d'auteur avéré et aspects underground assumés. Le script s'impose comme une réussite exemplaire, parvenant à respecter l'atmosphère et la majorité des axes importants du roman, au point de se mêler de façon quasiment intrinsèque à l'expérience de sa lecture. Christophen Walken trouve là l'un des plus grands rôles de sa carrière, celui d'un professeur prédisposé aux capacités médiumniques qu'un terrible accident de voiture déclenche après un profond coma. Ecrit et filmé comme une figure christique, crucifié de la vie et condamné à s'effacer derrière un pouvoir de prémonition l'affaiblissant tous les jours un peu plus, ce héros tiraillé, devra assumer le destin fixé par sa nature de supra-humain nouvellement acquise, comme un Messie des temps modernes touché par une grâce surnaturelle, entre bénédiction et malédiction. Cronenberg ignore pour la première fois de sa carrière depuis Frissons les débordements organiques qui firent sa renommée, focalisant ses enjeux sur le devenir psychologique de son personnage, en quête d'un spiritualité qui l'entraînera aux confins d'une certaine zone grise de l'inconscient d'où on ne revient que martyrisé et transcendé.
BRD ZB France Koch Media
IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0085407/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 51 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Argento Dead Zone