Chronique de Death Note (2006)

Avis sur Death Note

Avatar Gabriel Lieurain
Critique publiée par le

réalisateur : Connais pas. Un japonais

genres : fantastique, horreur, thriller, policier

acteurs : connais pas Des japonais à l instar du real

Synopsis

Light Yagami un brillant lycéen fait l’acquisition du Death Note un cahier lui permettant de faire mourrir toute personne dont il inscrit l’identitée dedans mais sous certaines conditions comme connaitre le visage de sa victime.

Rebaptisé Kira, il commence à éliminer des criminels espérant batir un monde meilleur. .Cependant, la police et L « Le Plus Grand Détective du Monde » se mettent en tète de l arréter.

Critique

Pas bien glorieux. Beaucoup de personnes crachent sur la version EU de Netflix sortie l’année dernière mais ce premier film en live japonais était guère mieux à dire vrai.

N’ayant pas lu le manga, je ne ferai pas trop de comparaisons bien qu’il semble que l’histoire et les persos soient assez fidèles pour le peu d infos que je connaisse. Mais ça n en fait pas pour autant un bon film.

Déjà question mise en scène, c’est le vide absolu. Elle ne dégage rien et on se croirait limite dans un téléfilm tant c’est plat de chez plat.

Ensuite, niveaux direction d’acteurs, c’est guère mieux. Celui qui joue Light sous joue et peine à exister dans son role génie froid et méthodique qui se prend pour Dieu (quoique il semblerait qu’il soit encore un peu humain dans cet épisode et qu’il ne devienne un monstre immoral dénué de sentiments qu à la toute fin même si j’ai déjà oublié tant c était naze. Et j’ai vu le film 2 fois en plus).

Quant à son antagonisme L, c’est pas beaucoup mieux. Disons que le personnage est respecté (à savoir un excentrique maigre comme un clou tout pale qui se tient sur les chaises accroupit et se dope au sucre) mais le mec surjoue tellement que ça finit par devenir ridicule . Puis bon il est l’illustration que ce qui marche niveau design dans un manga ou un anime ne marche pas nécessairement en live.

Quant au reste des persos, ça se passe de commentaires vu que les quelques persos féminins sont des potiches niaises, les flics qui accompagnent L (dont le père de Light) sont inexistants et que les criminels que butte Light dans l intro du film simulent très mal les crises cardiaques au point de provoquer des rires involontaires.

Sans parler de l’autre taré dans le bar (autre victime de Light) qui se vante auprès de ses deux potes d’avoir tué un gosse et d’avoir été acquitté et menace ouvertement avec une lame notre protagoniste principal dans un lieu public en se la pétant bien (au revoir crédibilité !).

Et cerise sur le gateau avec le pauvre Ryuk le Dieu de la Mort qui n est plus qu une grotesque image de synthèse qui a très mal vieillie et qui est bien ridicule lui aussi dans de nombreuses scènes vu qu il a souvent l’air d’un clown voulant à tout prix manger des pommes que du démon tout puissant pouvant mettre fin à tes jours en un claquement de doigts qu il est censsé être (et sa vf n’aide pas).

Pour conclure, une adaptation qui ravira peut etre les fans de l oeuvre originale mais laissera les autres de glace malgré la bonne idée du scénario. Y a eu 3 autres suites à ce qui parait mais j’ai pas envi dles regarder (pour le peu d’extraits que j ai vu du 2 sur youtube, ça a l air encore plus grotesque

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 72 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Gabriel Lieurain Death Note