👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Délivrance commence comme un buddy movie classique. Quatre camarades, cadres supérieurs sans pour autant être spécialement fortunés, font un trek dans un coin paumé aux Etats-Unis. Une des premieres scènes, où l'un des personnages joue un duo de banjo avec un jeune local aux traits cosanguins, est mémorable par le mystère qu'elle dégage. Cette scène mise a part, on ressent un certain mépris de la part des cadres-personnages principaux vis-à-vis des Américains ultra ruraux. Le musclé de la bande fait des réflexions sur le danger de ce trip en pleine nature, dit aimer ce risque et se permet des commentaires pseudo-philosophiques type ''nous ne pouvons pas dompter la nature''. Ces réflexions s'avéreront prémonitoires : une rencontre imprévue transformera nos héros en combattants en milieu hostile, façon GI lors de la guerre du Vietnam.

Le rythme du film est assez lent, même les scènes d'action ne font pas franchement monter l'adrénaline. Mais c'est justement son aspect contemplatif, accentué par une musique minimaliste qui se résume à des notes de banjo, qui fait tout l’intérêt du film. Les personnages voulaient sortir de leurs modes de vie sédentaire, pourtant confortables (bon salaire, épouse et enfants). Eh bien c'est ce qu'ils obtiennent à un degré sans doute trop élevé à leur goût : ils devront lutter pour leur vie, contre d'autres humains et contre la nature. Mais, pathétiquement, ils sont rappelés à la réalité du monde contemporain et se demandent comment gérer leur retour a une vie normale après ce qu'ils ont vécu et commis.

Peut-être ce film décrit-il l'essence de l'aventure : l'aventurier souhaite que le danger soit suffisant pour se mettre à l'épreuve sans devenir incontrôlable ; néanmoins, c'est la perspective d'un danger ingérable qui définit l'aventure, sinon l'Aventure devient un parc d'attractions ! En ce sens, on peut rapprocher Délivrance d'Apocalypse Now, bien que ce dernier explore aussi le thème de la folie que l'on ne retrouve pas dans Délivrance.

Il est facile de s'ennuyer devant Délivrance, mais on le recommandera à tous ceux qui se veulent explorateurs.

vincentbirobent
8
Écrit par

il y a 1 an

1 j'aime

Délivrance
Jambalaya
9
Délivrance

Back to nature.

Voilà le genre de film pour lequel je suis incapable de formuler un avis autre que les impressions et sentiments qu'il laisse après l'avoir vu. Je me souviens l'avoir fait regarder à mon frère et à...

Lire la critique

il y a 10 ans

57 j'aime

5

Délivrance
ErrolGardner
10
Délivrance

Voyage au bout de l'enfer vert.

Quatre garçons dans le vent s'en vont pagayer sur une rivière et jouer aux trappeurs chevronnés. Armés d'arcs, ils chassent, campent et bivouaquent. Lors d'une énième sortie sur la rivière, l'un des...

Lire la critique

il y a 9 ans

41 j'aime

7

Délivrance
Kowalski
8
Délivrance

Critique de Délivrance par Kowalski

5 raisons d'aimer ce film: - Parce qu'on avait oublié que les acteurs peuvent faire leurs cascades et scènes d'action eux mêmes et le film y gagne en restant crédible. - Pour la nature magnifiquement...

Lire la critique

il y a 10 ans

34 j'aime

2

Voyage au bout de l'enfer
vincentbirobent
3

Surcoté pour des raisons historiques

Si je conçois que ce film ait été un succès à sa sortie tout de suite après la fin de la guerre du Vietnam, les 3h qu'il dure ont été pour moi, spectateur moderne, un supplice. J'attendais...

Lire la critique

il y a 9 mois

2 j'aime

Apocalypto
vincentbirobent
8
Apocalypto

Saisissante immersion dans une civilisation sylvestre

Mel Gibson nous offre dans Apocalypto un sublime moment de spectacle. Entre la langue des acteurs (une reconstitution approximative de la langue maya), leurs tenues, leurs ''piercings'' et leurs...

Lire la critique

il y a 10 mois

1 j'aime

Jumanji : Bienvenue dans la jungle
vincentbirobent
7

Subtil pour une teen movie

Jumanji se révèle assez percutant. On pouvait s'attendre à des scènes d'action remplies d'effets spéciaux, des blagues bourrins et des personnages caricaturaux sans profondeur. Finalement, les scènes...

Lire la critique

il y a 11 mois

1 j'aime