Perdu dans le cosmos je suis

Avis sur Dernières Nouvelles du Cosmos

Avatar Real Cosmic M
Critique publiée par le

Il m'a été très difficile de critiquer ce film. C'est même l'un des films qui m'a été le plus difficile à critiquer. Car il y a des choses à dire et pas que des bonnes choses. Donc à tous ceux qui me diront que "oui tu dis ça parce que tu n'as pas été touché par le film ou par Hélène" ou je ne sais quoi d'autres, je dirais tout simplement dans un murmure que c'est faux. J'ai été touché par ce film, j'ai trouvé Hélène intéressante, et j'avais envie d'aimer le film qui parle d'elle ! Logique ce film était dans mes envies. Mais ce n'est pas le cas. Non pas à cause d'Hélène ou de sa mère, mais à cause de son film. Donc avant de mettre le pouce rouge ou votre commentaire, prenez le temps de lire très attentivement cette critique.

Pas un film fait pour le cinéma

Déjà, ce film n'est pas fait pour le cinéma et cela n'a rien à voir avec son statut de documentaire. J'ai vu des documentaires aux cinémas, comme la Glace et le Ciel ou The Jodorowsky's Dune qui est dans mon top film de 2016 depuis le début de cette année. Malgré tout ses 2 films en comparaison ont adapté leur forme aux cinémas. Là, c'est un documentaire qu'on regarderait sur Arte (en même temps ils sont producteurs) ou France 5 à la télévision dans un contexte plus passif. Le problème est que j'ai vu ce film en cinexpérience. Ce qui est un avantage et un inconvénient. Avantage car dans ses dispositions on n'a absolument pas d'attente précise sur ce film; inconvénient on n'est obligé de le juger selon nos critères filmiques en dehors de toute attente subjective. Et c'est là que le bas blesse. La forme du film est trop télévisuelle. Je sais que les documentaires ont tous cette forme là et font peu d'effort pour la projection cinématographique. Là, le film n'est pas fait pour ce genre de projection au niveau de la forme. A part le tout dernier plan qui est parfaitement composé, le film n'est pas filmé comme si c'était un film. Et ça qui me dérange le plus. Donc peut-être que Véronique Truffet voulait quelque choses de plus intimiste, de plus spontanée. Pourquoi pas. Seulement voilà ça se sent que ce n'est pas un film pour le cinéma. Donc si on oublie Hélène (ou Babouillec). Est-ce que cela en fait un bon documentaire, ou un bon film, ou un film tout court ? Dans les standards d'un bon film ? Dans ce qu'on peut considérer comme étant "un bon film" . Je suis désolé mais non. La mise en image ne fait pas documentaire mais plus vidéo pour un petit comité. Seul le tout dernier plan fait plus d'effort dans ce sens. Et ce n'est pas non plus la mise en image des écrits d'Hélène qui constituent un plus. Et c'est ça qui est frustrant, je ne peux pas occulter ce fait. Et quant au sujet du film, il faut aussi mettre certaines choses en évidence.

Quel est le sujet du film ?

C'est la grande question, si vous occultez l'interview de la fin et wikipedia (et encore). De quoi parle le film grosso-modo. Si j'occulte le résumé de sens critique, et bien ce que j'ai compris : c'est ça. On voit le quotidien d'Hélène au moment où un metteur en scène adapte son livre l'Algorithme Eponyme en pièce de théâtre. Voilà ce que j'ai compris. Donc oui Hélène est attachante et elle a de bonnes relations avec sa mère Véronique. Cela dit il y a juste plusieurs problèmes. Je mets au défis qui que soit de ne nommer qu'une personne du documentaire. Juste une. Et le premier qui me dis que oui, l'important c'est Hélène, je dirai oui mais non. Parce que d'une part il m'a fait fallu plus de 10 minutes pour que je sache qui est Hélène, sa mère , je pensais pas que c'était sa mère, Pierre Morel n'a jamais été nommé, le professeur à la fin je ne sais pas non plus qui c'est etc etc. Et le pire est qu'on pouvait résoudre d'une manière tellement simple : Rien qu'un sous-titre ! Une voix off ! Une présentation, je ne sais pas ! Du coup j'étais perdu. Même la mise en contexte du film est mal faite. On est sensé suivre la mise en place de la pièce, mais au final, c'est surtout Babouillec qu'on suit pendant la préparation. Ce qui n'est pas mauvais en soit, j'aime bien Hélène, mais cela rend le tout super-confus. Il y a trop de personnes ou d'événements qui n'étaient pas utiles de montrer. Ce qu'on sert au niveau du contexte. Même si à la fin tout monte crescendo jusqu'à la pièce ... qui est anecdotique. Et au final, ben on voit Babouillec, mais on l'a connaît très peu en tant que tel. Parce que...bon ok je dis ce que je pense tout bas : C'est écrit comme une vidéo que je ferai avec ma famille. Voilà je l'ai dit ! Cela ne fait pas film ! Même pour un documentaire. Parce que , cela ne documente pas. Mais genre du tout !

Comment noter ce film

Avec tout ça, vous pensez que je pinaille sur des détails, sauf que je ne peux pas dire que ce film est bon alors, que ce n'est pas le cas. Et pourtant je n'ai pas cherché à détester le film, j'aime bien Hélène, même lu le bouquin et son livre est plutôt intéressant. Mais es-ce qu'elle méritait un film comme ça ? Ou mieux, un film qui puisse être diffusé au cinéma de ce genre ? Personnellement non. En supplément de son livre, même en plus de son spectacle ! Mais au cinéma ... non. Elle aurait mérité un film largement mieux. Et je ne dis pas ça méchamment au contraire. Je comprends que les spectateurs ont été touché par ce film. Moi aussi. Mais je le juge en tant que film. Car si on occulte Hélène, ce n'est pas un film. Et là où ça me met dans une position inédite, je dois être le tout premier à dire du mal de ce film. Le film a de quoi plaire. Oui ! Hélène est attachante . Oui ! Le film est bon...là je dis non. En clair, commentez, mettez un pouce rouge, faites ce que vous voulez mais ce sera non pour moi. Mais lisez le livre (ou les livres). Niveau texte poétique c'est bien

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2085 fois
6 apprécient · 4 n'apprécient pas

Real Cosmic M a ajouté ce documentaire à 3 listes Dernières Nouvelles du Cosmos

Autres actions de Real Cosmic M Dernières Nouvelles du Cosmos