Des oiseaux petits et grands (1966)

Avis sur Des oiseaux petits et grands

Avatar greenwich
Critique publiée par le

Il s'agit d'un film en noir et blanc oscillant entre le fantastique et le burlesque. C'est une sorte de fable à la tonalité très poétique. Le film suit les errances et les rencontres faites par deux personnages : Toto et son fils Ninetto. Cela se passe dans une banlieue non urbanisée au milieu de terrains plus ou moins à l'abandon, en marge de la société en quelque sorte. Les rencontres sont plus ou moins intéressantes. Il y a un message subliminal de nature politique, il y a effectivement des riches et des pauvres, des petits et des grands. Toto et Ninetto rencontrent un corbeau .. qui parle ! et qui leur raconte une histoire très intéressante inspirée de l'histoire de St François d'Assise. Ce dernier demande à deux moines de convertir des oiseaux : des faucons et des moineaux. Pas évident bien entendu de communiquer avec des volatiles mais ils finissent par y arriver. Mais lorsqu'un faucon voit un moineau son instinct reprend le dessus et il fond dessus. Les deux moines dépités sont réconfortés par St François qui leur demande de reprendre leur mission ... La métaphore est excellente. L'interprétation est excellente notamment celle de Toto acteur peu connu en France mais qui a un jeu qui évoque celui des acteurs burlesques. Son jeu est souvent un peu caricatural mais ce n'est pas le cas cette fois-ci. Même si le film a un aspect fantastique il n'y a aucun effet extraordinaire. Tout ce qui montré est finalement très banal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 369 fois
3 apprécient

greenwich a ajouté ce film à 1 liste Des oiseaux petits et grands

  • Films
    Affiche Dracula, prince des ténèbres

    1966

    Quelques films de l'année 1966

Autres actions de greenwich Des oiseaux petits et grands