Conan à Singapoure ?!

Avis sur Détective Conan : Le Poing de saphir bleu

Avatar Critique21DC
Critique publiée par le

Le tous premier film où tous se passe hors du Japon, Conan a été emmené de force par le Kid à Singapour pour qu'il résous une enquête dont le Kid est le suspect numéro 1. Voilà ce qu'aurait dû être le désastreux 19e film de Détective Conan, on sait que Kid n'a rien avoir avec ça mais on essaye de découvrir, comme Conan, qui l'a bien pu piéger ?
On retrouve au commande Takahiro Okura (Yes !) en tant que scénariste et un autre réalisateur que le 22e film (Il a pas fais long feu dis donc.).
Le scénario du film est bien organisée, certes certains moments où on tique un peu mais pas au point que ceux qu'on ressentaient dans le 19e ou 20e film. Pour être franc, c'est un scénario original bien écrit dont on mélange avec l'affaire principal mais aussi la relation amoureuse entre Makoto et Sonoko. C'est comme ça que marche Takahiro Okura, et je trouve que ce n'est pas une mauvaise idée, cela nous permettra d'éviter d'avoir encore plus d'intrigues secondaires dans le manga qui ne font pas avancer l'intrigue principal. Il y a une très belle enquête, dont on se doutait qui était derrière les meurtres mais avec un rebondissement qu'on s'y attendait pas vraiment.

Par contre, le fait que Rishi fait alliance avec les pirates pour Kidnappés Sonoko, je dois avouer que je n'ai pas compris pourquoi ?
Cependant, je trouve que Leon Lawe est un parfait antagoniste et que ça change de l'oncle de Sonoko, il aurait pu être un nouvel antagoniste pour le kid.

Le point fort de ce film ? Le duo entre le Kid et Conan, je dirais même que pour ce thème c'est probablement le meilleur film.
Les graphismes du film sont parfaits, les mises en scène aussi

Conan lançant un regard perplexe sur un toit à Singapour, je pense que tous le monde a kiffé cette séquence.

Les musiques sont une nouvelle fois bien, déception pour le thème de Leon, mais on retrouve les musiques d'actions comme elles étaient avant, des musiques de suspenses et une musique classique "Clair de Lune" de Claude Debussy, cela faisait une éternité qu'on avait pas réentendu un classique dans Conan, si je ne dis pas de bêtise ça remonte au 12e film.
Bref, je pense que Okura se rapproche du niveau que Kouchi, car on le voit qu'il est un grand fan du manga.

La scène où Conan invente le nom de Arthur Hirai est la même que celle où il a inventé le nom de Conan Edogawa

En espérant qu'il scénarisera le 25e film car selon les rumeurs ce serait un film sur l'organisation.

D'ici là, voyons ce que Sakuraï scénarisera dans le 24e film (Il y a de grandes chances que ce soit lui, Edit : Bingo !)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 339 fois
1 apprécie

Critique21DC a ajouté ce film d'animation à 2 listes Détective Conan : Le Poing de saphir bleu

Autres actions de Critique21DC Détective Conan : Le Poing de saphir bleu