Femmes de tête...

Avis sur Divines

Avatar Philippe Lebraud
Critique publiée par le

Quand Houda Benyamina est montée sur la scène du festival de Cannes, pour recevoir le prix "Caméra d'Or", quelques réactions négatives se sont fait entendre, pas trop dans la salle (généralement assez sage et plutôt polie), mais sur les réseaux sociaux.

Tout y est passé, les habituels messages haineux de ceux qui n'ont que du fiel à diffuser (de préférence, plein de fautes d'orthographes), les critiques sur une intervention "trop longue", bref, rien de très banal.

Pourtant ce que la réalisatrice des "Divines" avait à dire était important et sa joie communicative, ainsi que celles de ses actrices principales ( Oulaya Amamra, Déborah Lukumuena, Kevin Mischel) ne pouvait que mettre la puce à l'oreille, rendre curieux de voir ce film).

Ce qui a été fait dès sa sortie et j'avoue y penser encore, des semaines après l'avoir visionné.
Quel choc !
Que ceux qui ont des préjugés (plus ou moins racistes, plus ou moins pertinents), passent ici leur chemin, d'ailleurs, qu'ils se dispensent même de lire cette critique, elle ne va pas leur plaire, ou bien peut-être, et ce sera une bonne nouvelle, les poussera t'elle à aller faire cette démarche, certes compliquée pour eux, d'aller passer 2 heures devant la réalité de la vie.

Alors, oui, encore un film sur la banlieue, la cité et tous ses travers, mais ici, tout est différent.

D'abord, les vrais "bonhommes" sont des femmes, ce sont elles qui mènent la danse, qui essaient de gérer leur vie comme elles peuvent, dans un milieu masculin où le machisme est roi (la jeune génération n'a rien compris en ce qui concerne l'égalité "hommes-femmes").

Ce sont elles qui sont chef de bande, dealeuses, braqueuses, dragueuses parfois, violentes souvent, mais au fond, tellement paumées dans un univers qui ne laisse guère le choix.

Chacune à leur manière est "divine" et ce film nous montre avec justesse le poids des traditions, celui de la religion, celui de l'amitié et de la haine, de l'amour et du désespoir.

Oui, vraiment, si vous avez des préjugés, ne changez rien....

Personnellement, jusqu'à présent, c'est mon "film de l'année"...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 374 fois
3 apprécient

Philippe Lebraud a ajouté ce film à 1 liste Divines

Autres actions de Philippe Lebraud Divines