Film, t'as du clitoris, je t'aime bien !

Avis sur Divines

Avatar Amaury Fou
Critique publiée par le

Lauréate d'une Caméra d'or bien méritée à Cannes, Houda Benyamina avait enflammé le Festival avec son premier long-métrage Divines, une véritable pépite que je vous invite à découvrir immédiatement en salles. Sans aucun doute, il s'agit là d'un des plus beaux films français vus cette année.

Née de la colère de sa réalisatrice et de sa propre perception des émeutes de 2005, Divines est une œuvre pleine de courage et d'audace, un portrait saisissant d'une jeunesse de banlieue révoltée, à deux doigts d'égaler La Haine de Mathieu Kassovitz. Aussi engagé et humaniste que son aîné, le long-métrage est également un choc émotionnel qui nous bouleverse autant qu'il nous fait rire. Passé le véritable coup poing qu'est le dernier acte du film, beaucoup de répliques géniales nous restent en tête, comme l’hilarante « Il t'a regardé comme un Big Mac en plein ramadan », ou encore la déjà culte « T’as du clitoris toi, j’aime bien ! ». Les dialogues sont par ailleurs interprétés avec une énergie folle, que l'on doit notamment à un épatant trio de comédiennes : Oulaya Amamra, Deborah Lukumuena et Jisca Kalvanda, inconnues jusqu'alors, mais déployant ici un naturel tout à fait impressionnant.

Le scénario quant à lui est d'une remarquable richesse, j'aime énormément tout ce que cela raconte. De cette touchante histoire d'amitié à cette romance très incarnée, en passant par cette quête de dignité et de pouvoir à la Scarface qui obsède l’héroïne. J'aime la manière dont est abordée la question de la religion (centrale dans l'histoire), j'aime ce militantisme subtil, ce regard respectueux qui est porté sur la jeunesse et la France des banlieues... Tout cela est en plus servi par une mise en scène flamboyante, alternant entre un réalisme social à la Kechiche et un côté très romanesque lors de scènes de danses absolument gracieuses et sensuelles.

En bref, il y a à boire et à manger dans ce très grand film d'amour et de rage, qui marque l'entrée fracassante d'une cinéaste en or, Houda Benyamina, dans paysage cinématographique français. Facile mais vrai : Divines, c'était divin !

http://amaurycine.blogspot.com/2016/08/divines.html

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1201 fois
17 apprécient · 3 n'apprécient pas

Amaury Fou a ajouté ce film à 1 liste Divines

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 2016

    Les meilleurs films de 2016

    Avec : Juste la fin du monde, Les 8 Salopards, Creed : L'Héritage de Rocky Balboa, The Neon Demon,

Autres actions de Amaury Fou Divines