Bande-annonce
Affiche Docteur Folamour

Docteur Folamour

(1964)

Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 41
  2. 49
  3. 98
  4. 244
  5. 620
  6. 1871
  7. 5188
  8. 7888
  9. 4696
  10. 2054
  • 23K
  • 1.8K
  • 8.8K

Voir Docteur Folamour sur salto

Le général Jack Ripper, convaincu que les Russes ont décidé d'empoisonner l'eau potable des États-Unis, lance sur l'URSS une offensive.

Casting : acteurs principauxDocteur Folamour
Casting complet du film Docteur Folamour
Diffusion TV
Docteur Folamour
  • vendredi 18 juin sur TCM Cinéma à 01:20
Tous les films diffusés à la TV
Match des critiques
les meilleurs avis
Docteur Folamour
VS
Apocalypse burlesque

La filmographie de Stanley Kubrick a ceci de particulier c'est que sans être très longue, elle est l'une des plus variées du cinéma américain. En quelques films seulement le bonhomme a su aborder tous les genres ou presque. Quand il réalise Docteur Folamour, il a déjà dix ans de carrière et son nom n'est plus celui d'un inconnu et il a su s'affranchir du poids des studios hollywoodiens. Le succès de Lolita en 1962, lui assure toute liberté sur ses...

60 3
Quand la satire politique l'emporte sur l'humour

Après son très réussi Les sentiers de la gloire en 1957, fidèle à ses idéaux pacifistes, Kubrick s'en va de nouveau en guerre. En guerre contre... La guerre froide. Au-delà que la réalisation, plutôt réussie, c'est le scénario qui m'a dérangé. Le genre de ce long-métrage est une comédie. On peut donc justement supposer que Kubrick va user de la caricature pour son objectif dans ce film : prouver l'absurdité de ce conflit. De plus, vu le titre, on se dit que le Docteur Folamour va jouer un... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

17 1
Critiques : avis d'internautes (165) Docteur Folamour
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Ironie suprême

Kubrick, même dans un film noir et blanc, même encore au prémisse de sa carrière, fait déjà différemment des autres. Construit en porte-à-faux de l'idéologie de son époque, il dépeint avec cynisme et humour noir la Guerre Froide, à sa manière. Il est obsédé par la guerre. Dans la majeure partie de sa filmographie, la guerre et tout ce qui tourne autour... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

4
Avatar Tom_Ab
8
Tom_Ab ·
Découverte
Welcome to the doomsday machine

Le cinéma comme reflet des angoisses de l’actualité trouve, en ce qui concerne la guerre froide, deux références sorties à quelques mois d’intervalle : Fail Safe et Dr Strangelove. Quand le premier restitue avec brio la terreur d’une apocalypse nucléaire, le second en dénonce l’absurdité par la satire mais avec une portée tout aussi ravageuse. Il est saisissant de constater à quel point les... Lire la critique de Docteur Folamour

124 13
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·
Le cous(s)in Pete(u)r.

Docteur Folamour (prononcez Strangelove en VO) est mon Kubrick favori. Pas celui devant lequel j'ai ressenti le plus d'émotions ou même d'admiration plastique, mais certainement celui qui m'a le plus fasciné (au même niveau que 2001) tant la forme et le fond sont d'une intelligence et d'une profondeur rare. Peu mentionné au côté de mastodontes tels que 2001, Shining ou Orange Mécanique, il... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

115 25
Avatar Wahrgh
10
Wahrgh ·
House of fools.

Revenu visiblement entier de l'univers sulfureux de Vladimir Nabokov, Stanley Kubrick adapte le roman "Red Alert" de Peter George, donnant lieu à une des satires les plus célèbres et mordantes du septième art. Reflet déformé et goguenard du "Point limite" de Sydney Lumet tourné à la même époque, "Docteur Folamour" permet à Kubrick de montrer qu'il a un sacré sens de l'humour, et de livrer sa... Lire la critique de Docteur Folamour

45
Avatar Gand-Alf
9
Gand-Alf ·
Un des meilleurs remèdes contre l'un des pires maux !

J'ai toujours pensé qu'on pouvait rire de tout à condition de bien le faire, c'est un exercice extrêmement délicat de prendre un thème lourd ou controversé et de le tourner en dérision pour mieux l'appréhender et alors quand la mayonnaise prend, c'est le jackpot assuré. L'un des exemples plus flagrants, c'est probablement ma découverte jour, ce fameux Dr Strangelove que nous proposait Kubrick en... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

44 6
Avatar Gwimdor
9
Gwimdor ·
Toutes les critiques du film Docteur Folamour (165)
Bande-annonce Docteur Folamour
Vous pourriez également aimer...