Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Don Jon

Critiques de Don Jon

Film de (2013)

500 days with Youporn

Répétitif dans sa mise en scène, balisé de bout en bout dans son déroulé narratif, respectueux à l'excès du cahier des charges hollywoodien de la comédie romantique indépendante, ce n'est pas le mince vernis pornographique qui fait l'originalité de Don Jon. De fait il n'est pas original et sera vite oublié. Là où Don Jon parvient cependant à tirer son épingle du jeu,... Lire la critique de Don Jon

104 19
Avatar Hypérion
6
Hypérion ·

Till porn do us part.

La première réalisation de Joseph Gordon-Levitt, acteur que j'aime beaucoup, ne me tentait pas plus que ça. Ca sentait la comédie romantique de bas étage, histoire banale, personnages banals, rien de nouveau à l'horizon. Et bien je me suis gouré. Tout simplement parce que JGL a pris le pari risqué de faire un film stéréotypé du début à la fin, et de nous divertir avec. Je m'explique. Le film... Lire l'avis à propos de Don Jon

78 7
Avatar Wahrgh
7
Wahrgh ·

Un docu' féministe

C'est par un beau lendemain d'une sortie ciné, par une belle érection du matin que je commence à écrire. Ça tombe bien je vais rester dans l'idée du film, et histoire de coller encore plus, je ne vais pas être très long. Alors Don Jon c'est plusieurs choses, tout d'abord c'est le premier film de Gordon-Levitt, et pour être franc il s'en sort plutôt bien, le film reste classique, que ce soit... Lire la critique de Don Jon

56 4
Avatar Graine Nirom
5
Graine Nirom ·

Coke and Diet Coke

Des voyageurs m’ont souvent rapporté que les américains consomment tout, y compris les relations sociales. On existe en tant qu’interlocuteur le temps d’une discussion, puis on a la désagréable impression d’être mis au rebus, comme un objet soudainement périmé. Don Jon, c’est un conte social à ce propos. C’est la rédemption d’un jeune godelureau qui va progressivement désapprendre à consommer... Lire la critique de Don Jon

119 20
Avatar gallu
8
gallu ·

Le miracle d'Esther

Le 5 de Don Jon ne signifie pas que j'ai vu ce film d'un œil distrait avant de l'oublier une fois terminé, comme quasiment tous les 5 que j'ai donné. Non, ici c'est un 5 qui mélange des sentiments contraires, qui vont d'un extrême à l'autre. Et qui rendent ce film très compliqué à noter "correctement". J'aime bien Joseph Gordon-Levitt, c'est un bon acteur qui joue juste dans les films que j'ai... Lire l'avis à propos de Don Jon

49 21
Avatar PFloyd
5
PFloyd ·

Confession d'un accro au porno

Johnny est un connard. Il conduit comme un connard, en insultant tout le monde sur son passage. Il séduit comme un connard, ne cherchant que des baises occasionnelles et non des relations durables. Il se comporte comme un connard, donnant des notes aux filles (forcément, Scarlett Johansson, elle a 10/10, mais voilà quoi... toute autre note aurait été inconcevable). Pour lui, une fille se limite... Lire la critique de Don Jon

93 18
Avatar SanFelice
5
SanFelice ·

Critique de Don Jon par Cinemaniaque

C’est l’histoire d’un enfant star qui, une fois devenu adulte, passe son temps à exhiber son corps, à parler de porno et à aborder une coupe de cheveu immonde. Non, je ne parle pas de Miley Cyrus, mais bien de Joseph Gordon-Levitt et de sa première réalisation, une comédie vraiment drôle. Il a sans doute fallu une sacré dose de ténacité à Gordon-Levitt pour imposer son film aux studios, tant... Lire l'avis à propos de Don Jon

40
Avatar Cinemaniaque
8
Cinemaniaque ·

Silicone fané

L’idée de base, quand on a écrit un scénario, c’est de se dire qu’on a une idée. Une bonne. De ce genre d’idée que personne n’a eu auparavant, ou n’a osé concrétiser. Ici, donc, on prend un anti-héros assez effrayant dans son look de culturiste bas du front, on l’acoquine avec une pétasse aussi addict au chewing gum qu’il l’est au porno. L’idée, donc, c’est de condamner les produits formatés... Lire l'avis à propos de Don Jon

41 2
Avatar Sergent Pepper
3
Sergent Pepper ·

Abandon.

J'aime beaucoup le comédien Joseph Gordon-Levitt (depuis "Mysterious skin" je crois) et j'aime également beaucoup son premier long-métrage en tant que metteur en scène. Ayant prévu de le voir au cinéma, c'est finalement dans le confort de mon lit que j'ai pu le découvrir, le film circulant dorénavant sur le net dans une copie impeccable et avec des sous-titres dans la langue de Molière. Oui, je... Lire la critique de Don Jon

41 2
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

The Scarlett laideur...

De deux choses l’une : soit Joseph se prend pour Jésus (un comble), soit Gordon lévite au dessus de risques que son scénar aurait pu prendre, ce qui du coup ne nous épargne pas l’hypocrisie somme toute ironique dans laquelle son film se vautre finalement. Le discours se veut cynique, notamment au début, et se révèle comme à l’accoutumée dans ce genre d’exercice parfaitement lourd et plombé par... Lire la critique de Don Jon

84 20
Avatar real_folk_blues
3
real_folk_blues ·