Je ne peux pas faire une courte critique, ce film a trop de problèmes.

Avis sur Dragon Ball Z : La Résurrection de Freezer

Avatar The Reg
Critique publiée par le

Ma revue de ce film commence par un constat. DBGT ça craignait, les deux OAV revival précédents étaient pas terribles, celui-ci craint franchement et Dragon Ball Super malgré quelques fulgurances porte assez mal son nom. Le constat s'impose : Dragon Ball est mort en 1995. Pourquoi ce film est un échec ? Et ben allons-y. (Spoilers)

Passons sur la scène d'ouverture où je me suis demandé si je ne m'étais pas trompé d'anime avec Freezer dans un cocon entourés de petits animaux mignons type automates à Cymbales ou lapin Duracell, qui jure totalement avec la représentation de l'enfer suggérée dans le manga, ou vue dans l'anime. C'est bizarre mais si y'avait que ça comme problème, ce serait l'extase.

En soucis qu'on constate assez vite : La durée. Les vieux OAV/Films duraient généralement 45 minutes. Certains montaient à une heure, et généralement c'étaient pas les meilleurs, du genre Broly. Du coup, ici, 1h35, Comment tenir aussi longtemps ? Et bien, grâce à plusieurs solutions. Tout d'abord le rythme est parfois similaire à celui de l'anime, quand des persos parlent, leur débit est lent.

Ensuite, en repompant le film précédent (je reparlerai de Beerus et Whis) avec Pilaf et ses acolytes toujours rajeunis, qui en aidant les sbires de Freezer à appeler le dragon nous font du remplissage avec notamment de l'humour... faiblard. Dans les vieux OAV c'était plus simple, les méchants avaient leur propre radar. Ici, les soldats de Freezer pouvaient juste sortir un radar de nulle part. Ou à la rigueur justifier ça par les années passées. Une ligne de dialogue « on a travaillé des années sur un radar » au lieu de s'attarder plusieurs minutes sur Pilaf, c'est pas ça qui m'aurait posé problème, quand on voit ce qu'ils sont capables de faire avec le corps de Freezer, ça ne m'aurait pas choqué !

Ah le corps de Freezer justement. Alors déjà, le dragon qui ne peut pas reconstituer son corps autrement qu'en morceaux, c'est bizarre. D'autant plus bizarre que Freezer n'avait pas juste été coupé en morceau par Trunks, mais également réduit en cendres ! Donc on récupère des cendres ou on récupère Freezer entier, au choix, mais récupérer les morceaux, ça ne va pas. Et puis le dispositif de régénération c'est quand même très facile. D'autant qu'outre le reconstituer avec des fringues, ça le reconstitue en forme de base, alors qu'en théorie ils ont récupéré les morceaux de Meca Freezer.

Ensuite. Pour tout capter de ce film, il faut connaître pas mal d'éléments absents de l'univers original. Le personnage de Jaco qui se pointe, connu par la famille de Bulma et... c'est tout. Qui tombe du ciel avec la mention de l'existence d'une sœur de Bulma. Si t'as pas lu Jaco Patrol (ou pas envie comme moi) super. Et il faut aussi avoir vu le film précédent. Bon sur ce point, disons que c'était le cas des autres films de Cooler et Broly, m'enfin ça commence à faire beaucoup de trucs annexes et récents à connaître. Quoi que, je dis connaître, mais en fait... Tous ces persos sont inutiles ici. Franchement, Jaco, Beerus et compagnie c'est du remplissage. Donc en fait c'est bien : Vous avez le choix entre frustration d'avoir des personnages que vous ne connaissez pas non présentés, ou frustration pour leur inutilité. Je choisis les deux car j'en connaissais certains mais pas d'autres.

En contrepartie, des petits éléments que j'ai bien aimé comme l'absence totale de Mr. Satan, de Goten et Trunks, ou la brève histoire de Krilin agent de police, sont des consolations bien faibles. D'autant quand je tique sur d'autres points comme l'apparence de Gohan. Certains ne sont pas d'accord, je sais, mais j'en reparlerai plus longuement plus tard du cas de Gohan croyez-moi. Et puis du Heavy-Metal dans un OAV de DBZ... je sais pas... je dois être trop vieux pour ces conneries.

Mais quoi qu'il en soit, si plusieurs éléments du début de film m'avaient gêné, ça aurait pu passer si certains autres points n'étaient pas aussi problématiques, or l'antagoniste principal, Freezer, est déjà un problème. Je reparlerai de sa puissance plus tard mais déjà... sérieusement, même si c'est un méchant emblématique et très apprécié, objectivement, on en a largement fait le tour ! Avec lui on a la saga Namek, très longue saga version papier et affreusement longue dans l'anime. On a le film sur Berduck. On a son retour sur terre pour se faire trancher par Trunks. On a le film « Fusion » où il se fait tuer par Gohan. On l'a dans 87 extraits fillers de l'anime. On a les OAV Cooler qui sont de bons vieux plagiats des familles avec juste l'excuse du frangin. Et, paraît-il (je sais pas j'ai vu que quelques épisodes) on l'a dans DBGT. Qui a dit overdose ? Moi.

On peut préférer Freezer à Cell, mais objectivement, un retour de ce dernier aurait été plus indiqué. Primo il a fait moins de come-back, deuxio il a plus de capacités, et tertio, contrairement à Freezer, son niveau de SSJ2 à la fin du Cell Game ne nécessite pas un level-up trop abusé pour être au niveau de la team Z post-Boo.

Arrive, un peu avant la mi-film, le combat. On a l'habitude que les gentils sidekicks s'occupent des méchants sidekicks. Sur le papier l'idée de l'affrontement contre toute une armée de 1000 hommes au lieu de quelques sbires style « semi-boss » à la Sauzer, ça change un peu. Je dis pourquoi pas en soi. Le résultat purement question combat est un peu long mais assez sympathique. Sauf qu'on touche là à ce qui est peut-être le problème n°1 du film. L'irrespect total des puissances des personnages. Et c'est du très, très, très lourd.

Passons sur le fait que le casting soit incohérent. Krilin je t'aime bien, mais le voir demander à C-18 de rester surveiller la gosse comme une bonne femme au foyer des années 50 quand l'inverse aurait été infiniment plus logique car, comme elle le souligne, elle est bien plus puissante (le fan service ne doit pas empêcher la logique) non. Mais surtout Tortue Géniale est de la partie et il va servir question valeur étalon. Puissance 139 pour rappel. Il est capable de battre les soldats. Le nombre lui pose problème mais donc, ces soldats sont globalement moins puissants que lui. Et Gohan et Piccolo trouvent le moyen d'avoir du mal contre eux. Sérieusement ? Non mais sérieusement ? Même nombreux, s'ils sont moins puissants que Tortue Géniale, Krilin lui-même devrait être assez fort pour tous les démolir facilement.

Alors on va me dire « Gohan ne se bat plus depuis longtemps » (Gohan dont l'apparence est vraiment rachitique au fait) Je veux bien mais, passons même sur le fait qu'entre les sagas Cell et Buu il s'est arrêté 7 ans à ne faire que ses devoirs et, s'il était certes un peu rouillé, c'était pas la grosse catastrophe non plus. Là on parle du Gohan à la puissance Max, dont la force surpassait de (très) loin un SSJ3. Il aurait en environ un an et demi (bah oui dans le film précédent il était encore Great Saya Man) régressé au point d'être à peine plus fort que Tortue Géniale ? Bullshit. Par contre je n'ai pas de souci avec le fait qu'il se transforme en SSJ. Le doyen des dieux lui a dit que ça lui était désormais inutile, et non pas impossible.

Et Piccolo, c'est pareil. Oublions la comparaison avec Tortue Géniale. Il a au moins le niveau de Cell deuxième forme. Et il est jetté à terre par un sbire de Freezer ? Sbire en principe à peu près au niveau de Zarbon et Dodoria si on en croit Sorbert ! De deux choses l'une :

  • Ou Piccolo a également régressé à un point hallucinant (et encore, beaucoup moins que la régression de Gohan) passant d'une puissance de plusieurs millions et à 25 000 unités environ.
  • Ou le sbire a une puissance de plusieurs millions, et est donc non seulement plus puissant que Zarbon et Dodoria dans des proportions gigantesques, mais carrément beaucoup plus puissant que Freezer au moment où il ressuscite, avant son entraînement.

Choisissez votre connerie préférée, mais y'a pas de troisième voie. Oh et, hors de question de dire que c'est juste qu'ils y vont mollo comme on le fait dire à Freezer comme vague excuse pour faire durer le tout. Car ils doivent prendre un senzu, ils ont donc été marqués par le combat.

Et si je veux aller plus loin, faudrait voir à expliquer cette soudaine indulgence des gentils envers les sbires de Freezer. Dans le passé, ça ne leur a jamais posé souci de les tuer. Et pour ce que le fan connait de la personnalité des anonymes de l'armée des démons du froid, on les a plusieurs fois vus gratuitement sadiques, c'est pas comme si on allait plaindre le pauvre troufion qui fait juste son taf...

Parlons maintenant de Freezer himself. Avec le niveau qu'ils ont atteint, la team Z devrait être capable de le battre les yeux fermés, un bras derrière le dos, sans quelconque transformation, juste en éternuant. Du coup, Freezer devient monstrueusement puissant en une ligne de dialogue. « Je vais m’entraîner 4 mois. » Pas mal. Quand je disais que faire revenir Cell aurait été moins abusé. Il aurait pu par exemple s’entraîner au royaume des morts vu dans l'anime. Il partait de moins loin question puissance déjà à la base, mais surtout en presque 15 ans d’entraînement avec les cellules de Saiyen en boost, j'admets plus une énorme progression qu'en 4 mois !

Parce que là en plus, la particularité des Saiyens, des êtres faits pour se battre et qui semblent n'avoir pas de limite à devenir plus forts plus vite que les autres peuples de l'univers... mais c'est du pipi de chat ! Franchement ça devient d'une effroyable banalité quand on voit comme Freezer est overcheaté et peut passer d'un niveau moindre qu'un SSJ tout neuf à défoncer celui d'un SSJ3 expérimenté en 4 mois d'un entrainement dont on ne voit rien. C'est quand même d'un pratique hein !

Arrive alors le combat final Goku vs Freezer. Pour être juste, visuellement ça claque comparé aux vieux films. Je n'aime pas nécessairement le graphisme du film en général (mais ça c'est pas un défaut objectif, c'est vraiment juste mon opinion) mais les moyens modernes permettent quand même d'avoir un combat qui envoie du pâté. Bon point là-dessus, je fermerai même les yeux sur le fait que je me soit senti moyennement investi à cause de tous les autres défauts.

Mais niveau scenar, ça craint encore du boudin. Puissance primo. Même attaqué dans le dos, même avec Goku relâché, que Sorbet puisse faire une attaque assez puissante pour le blesser à ce point, j'admets pas. Et surtout, Freezer et Goku réservent encore une nouvelle transformation. Pas de quoi crier au génie : Ils changent juste de couleur. Comme les persos de jeux vidéos dans un jeu de combat quand vous prenez le même. Freezer c'est repompé du Super Saiyen, et Goku « On a eu le jaune avec le SSJ, on a eu le rouge avec la technique du Kaioken ? Bon bah, on prendra le bleu hein ! »

Franchement, Freezer avait déjà 4 formes voire 5 si on compte la version max bodybuildée. Goku on a la version gorille, 3 versions de SSJ (voire 4 si on compte la version bodybuildée du SSJ1, voire 5 si on compte... soupir... DBGT), version de SSJ God du film précédent et celle-ci, ça fait 6 à 8 ! J'ai pas l'impression d'être mauvaise langue si je dis que ça commence à faire beaucoup de transformations que les personnages sortent de leur cul.

En climax on a de l'epic shit, mais le twist est prévisible et spoilé dès le début du film, donc... en fait... Ce film en fait c'est comme s'il ne s'était rien passé. Le méchant on l'a vu 1000 fois. L'immense majorité des personnages ne sert à rien. Beaucoup entrecoupent l'intrigue d'un humour qui a 3 soucis : D'une, c'est pas drôle. De deux on a souvent envie de dire « c'est pas le moment ! » et trois, dans le cas de Beerus et Whis, ils nous resservent les mêmes blagues sur la bouffe que lors du précédent volet. Ils ne servent que pour le climax... climax dont le message est « Non en fait il s'est rien passé. » Goku et Végéta sont les mêmes à la fin. Whis essaie de leur inculquer une leçon sur l'entraide au début. A la fin, Goku admets qu'ils auraient sans doute du suivre ce conseil, sauf que lorsqu'il suggère à Végéta de l'appliquer désormais... ils se mettent d'accord sur le NON !

Qu'est-ce que vous voulez que le film raconte de concret dans ces conditions ? Comment voulez-vous être investi ? Ce film est juste raté. Il a presque autant, sinon autant, de soucis de scenar qu'un film comme Broly, c'est quand même exceptionnel ! Je ne pensais pas moins aimer que le précédent, et pourtant c'est le cas. C'est pour ça que je répète : Dragon Ball est mort. Plus rien de bien n'est sorti en série TV ou OAV avec cette licence depuis 20 ans.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2178 fois
32 apprécient · 3 n'apprécient pas

The Reg a ajouté ce film d'animation à 1 liste Dragon Ball Z : La Résurrection de Freezer

Autres actions de The Reg Dragon Ball Z : La Résurrection de Freezer