👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Tim Burton peut remercier Danny Elfman et sa musique, qui insufle de l'épique sur un film qui ne l'est pas du tout. Comme toujours avec ce bon vieux Tim, l'histoire ne repose sur rien d'autre que ... j'allais dire du vent, mais c'est un peu violent. Cette espèce de fausse poésie des images propres à l'univers Burtonien ... On aime ou on aime pas. Pour ma part, j'ai vraiment bien aimé la première heure de film, que je n'ai même pas vu passer. Ensuite, je me suis endormi. Tout retombe, on s'emmerde, on comprends même pas pourquoi ni comment Winona tombe amoureuse d'Edward (par pitié, peut-être ?) ... enfin bref, c'est complètement bâclé. Reste la musique donc, qui maintient le tout comme elle le peut pour en faire un truc triste et flamboyant. Le pauv' petit Edward qui fait des sculptures de glaces tout seul dans son château (ça lui a pris comme une envie de pisser d'ailleurs, pourquoi de la glace ?).

Du gâchis, du Tim Burton. As usual.
clemparker
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Merci Amazon

il y a 10 ans

11 j'aime

8 commentaires

Edward aux mains d'argent
OkaLiptus
10

Once upon a time in Hollywood...

"Bien sûr qu'il avait un nom, il s'appelait, Edward..." Autrement dit, Tim Burton. Œuvre magistrale, naïve, irrésistible, foudroyante, féerique mais qui sait jouer du réel tout en intégrant...

Lire la critique

il y a 4 ans

87 j'aime

70

Edward aux mains d'argent
Grard_Rocher
8

Critique de Edward aux mains d'argent par Gérard_Rocher

Aux États-Unis, dans un vieux château délabré dominant un village,vit un jeune homme, Edward Scissorhands. Cet être bien différent des autres a en fait été créé de toutes pièces. Il possède entre...

Lire la critique

il y a 9 ans

73 j'aime

6

Edward aux mains d'argent
Sergent_Pepper
8

Single Hell.

Le premier plan d’Edward aux mains d’argent est étrangement familier au cinéphile qui connait son petit Citizen Kane : même exploration d’une demeure démesurée et lointaine, même approche d’un lieu...

Lire la critique

il y a 5 ans

64 j'aime

2

Delicatessen
clemparker
5
Delicatessen

Critique de Delicatessen par Clem Parker

Moi qui adore, voire vénère, les films de Jeunet, je n'ai bizarrement pas accroché à celui ci. Pourtant, tout y est ! Les décors, sublime, foisonnant de détails et crade à souhait. Le casting,...

Lire la critique

il y a 9 ans

12 j'aime

Tintin au Congo - Les Aventures de Tintin, tome 2
clemparker
2

Critique de Tintin au Congo - Les Aventures de Tintin, tome 2 par Clem Parker

Tintin au Congo ou le pire des Tintin, évidemment. Cette oeuvre est très critiquable pour plein de raisons : la façon de montrer les Africains, la chasse à tout va (Tintin doit buter une bonne...

Lire la critique

il y a 11 ans

12 j'aime

3

Edward aux mains d'argent
clemparker
5

Critique de Edward aux mains d'argent par Clem Parker

Tim Burton peut remercier Danny Elfman et sa musique, qui insufle de l'épique sur un film qui ne l'est pas du tout. Comme toujours avec ce bon vieux Tim, l'histoire ne repose sur rien d'autre que .....

Lire la critique

il y a 10 ans

11 j'aime

8