Cinéma indépendant : expérimentation ou fainéantise ?

Avis sur Elephant

Avatar Satané
Critique publiée par le (modifiée le )

C'est ce que je me demande. Ce film est chiant. Même s'il dure à peine plus d'une heure, on s'ennuie, on est las dès le début, car chaque scène est très lente. Heureusement qu'on n'est pas devant un nanar de 2h & que le final est intéressant..

Les figurants (oui, car on ne peut pas vraiment appeler les protagonistes des "personnages", car on ne sait absolument rien d'eux, si ce ne sont de petits détails insignifiants) sont, pour la plupart, inutiles. & c'est un peu dommage, car certains mériteraient un peu plus d'approfondissement, comme John par exemple, qui est en tête d'affiche. On se surprend à la neutralité qu'on ressent face à chaque évènement, tant la recherche psychologique est absente.
Le film, en soi, retrace les (ou plutôt s'inspire des) évènements de Columbine, la grande fusillade qui avait fait polémique sur le terrorisme intérieur aux Etats-Unis. Alors, on connaît, si notre culture médiatique est un minimum exploitée, d'ors-et-déjà le fin mot de l'histoire. Rien de bien fouillé, donc, pour le scénario. D'autant plus qu'on n'explore aucune dimension, qu'elle soit psychologique, physique, etc. On ne fait que suivre des personnes sans aspect, dont on ne sait rien, & dont on ne saura jamais rien (cf. Benny).

Gus Van Sant est réputé pour ses films sur l'adolescence, sur ses expérimentations cinématographiques, mais je le trouve (du moins pour une première vision d'un de ses films) plutôt mauvais : quelques passages intéressants, comme ces plans-séquences qui suivent le trajet des gens (même si là encore, rien d'exceptionnel), des moments mélodieux (la scène du jeu-vidéo sur fond de piano est enchanteresse), des ellipses (mais ça appauvrit encore plus le film), toutefois, globalement, c'est mauvais. A l'inverse, on se souvient d'un Larry Clark qui a su faire ses preuves sur une vraie expérience nouvelle du cinéma, & qui est, selon moi, un des réalisateurs dont les oeuvres sur l'adolescence sont les plus abouties (rappelons-nous les majestueux "Kids" ou "Ken Park").

"Elephant" est donc un film expérimental raté, dans le sens où le réalisateur pouvait se donner les moyens de faire beaucoup mieux. En effet, le fait d'être un homme du cinéma indépendant donne l'impression qu'on peut tout faire, laisser transparaître émotions & idées neuves (voire complètement foireuses) dans un film, mais faudrait songer à réorganiser tout ça, & à savoir donner quelque chose de concret.
Long-métrage pas mauvais, mais on se fait chier, & on est déçu par une fin trop prévisible & approximative, le tout saupoudré d'une pointe d'amertume sur l'approfondissement inexistant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1709 fois
36 apprécient · 8 n'apprécient pas

Autres actions de Satané Elephant