Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Elizabeth

Avatar Broyax
Critique publiée par le

Un panégyrique à la gloire de la Reine et de son royaume comploteur au sein duquel les princes ne songent qu'à renverser et assassiner leur souveraine... Et les Français s'y mettent eux aussi, tentant de tirer quelques ficelles mais sont hélas ridiculisés du début à la fin : le film anglais (ou anglo-américain ?) n'est en effet certainement pas des plus "fair play" à notre égard...

Et comme pour mieux souligner la perfidie de la réalisation, on a même inclus un joueur de football (et de karaté à ses heures très perdues) en guise de "Français"... (laugh on laugh my Queen !). Et Vincent Cassel n'y est rien moins qu'un dandy travesti ?!... oh really My Dear ?

Mais les Espagnols sont aussi planqués en embuscade, de même que le Vatican, car sur le continent, on ne saurait tolérer l'infamie de cette reine protestante... qui refuse de se marier : pfff encore une féministe ! Le Saint-Siège envoit donc Daniel Craig (pas encore agent de Sa Majesté) qui a tout l'air d'un Seigneur Syth (?!)... what the fuck, Your Majesty ?

Quoi qu'il en soit, le film est trop souvent confus sur les évènements et leur déroulement alors que quelques longueurs plombent notablement le rythme même s'il y a là matière à quelque drame shakespearien. Cate Blanchett campe en tout cas fort bien cette reine souvent dépassée par les complots, déçue par son coquin de comte, puis qui se construit un coeur de pierre. Mais finir sur le Requiem de Mozart, le petit Autrichien, est-ce bien conforme à l'étiquette ? je m'interroge à ce sujet, Votre Majesté.

Le film reste néanmoins élégant dans de beaux décors et de magnifiques costumes et les acteurs de la cour anglaise ne déméritent pas... mais on reste en froid et sur une mauvaise impression générale, faite comme décrit plus haut de maladresses plus ou moins sévères. J'ai vu pourtant que tout cela avait été écrit par Michael Hirst qui a officié sur la bonne série des Tudor, celle à propos du père de Votre Majesté, Henri VIII. Nous en sommes sensiblement mortifié, Votre Grâce, car ce film n'est certainement pas à la hauteur de la série, ni de votre prestige.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 126 fois
Aucun vote pour le moment

Broyax a ajouté ce film à 1 liste Elizabeth

  • Films
    Affiche The Predator

    Daubes américaines

    Toute la merde in America et plus si affinités. Les films anglais y sont inclus pour faire bonne mesure ainsi que les films...

Autres actions de Broyax Elizabeth