Pourtant, ça commençait pas si mal.

Avis sur Elysium

Avatar Max RL
Critique publiée par le

Je suis partagé. Incroyablement partagé.

J'ai attendu ce film depuis sa première annonce, ayant purement et simplement adoré District 9 (la première oeuvre du Mr. Blomkamp). Je l'ai tellement attendu que même maintenant, j'ai envie de l'aimer ce film. Sisi, je vous jure, la même pulsion qui vous pousse à dénigrer la médiocrité d'un oeuvre qu'on achète, en cherchant vainement à se raccrocher à la moindre petite branche qui passe lors de la longue chute de la déception.

On ne peut vraisemblablement pas passer à côté du parallèle entre les deux pitchs. Cela me semble assez difficile. Et je ne suis pas contre hein ! Non, le problème, c'est cet étrange impression qu'Elysium, là, en l'état, ressemble dans le fond à un District 9 simplifié au cas où on ait du mal avec le premier. C'est désagréable, mais bon, passons.

RHA, voilà ce qui m'enrage ! Elysium avait tout pour être autre chose que l'énième blockbuster de cet été. Vraiment, tout. Et au final, non seulement il n'arrivera pas à se hisser dans une autre catégorie, mais il sera aussi, pour moi, le blockbuster de trop.

Alors comme on parle d'un blockbuster parlons du côté qui ressort souvent :

- Le côté Visuel (BLRABLRA dans la rétine) :

J'ai aimé. Voilà, c'est dit, c'est subjectif comme pas deux, mais c'est ma critique, je fais un peu ce que je veux. Le côté bidonville terrien, genre de superfavella a mi chemin entre un futur assez probable et un joli paysage post-apocalyptique rend vraiment bien. (Faut dire, fallait bien que tout ces dollards soient utilisés à un moment ou à un autre.)
De l'autre côté, la citadelle .. Oups, Elysium (Qui sent quand même le Mass Effect à plein nez, faut l'avouer) est un peu plus décevante. C'est tout métal de dehors, plastique de dedans, à dominante plus blanc que blanc (un hommage a Steve Jobs, encore ?). C'est pas moche, c'est agréable même, mais c'est facile, c'est vu et c'est même revu (et rererevu).
Les combats sont pas horribles, mais quand même bien brouillons. J'ai pas les yeux sensibles mais bon sang, pourquoi toujours filmer les combats comme un clip de jeu de combat sous acide ?
Rajoutez à tout celà une bonne (énorme) dose de Flares et autres effets kikoo à la mode : C'est prêt.

Je tiens à faire une dédicasse à cette foutue lie qu'on ne cesse de nous resservir depuis quelques années cependant, parce que mes yeux n'en peuvent plus et que mon cerveau, lui, ne suit plus :

la SHAKY CAM' : Ouiiii, cette caméra qui bouge, qui bouge, qui tremble, tout le temps. Et c'est horrible. Pourquoi messieurs ? Pourquoi, tout le temps sans raison ?

En gros : C'est joli, mais ca manque cruellement d'originalité, tout en souffrant de plusieurs défauts inhérents aux films d'actions actuels.

- Côté scénario :

Alors là. on nous fait TOUT. Absolument TOUT.

TOUT LES CLICHES ! Attention ... Partez :

Le héro pauvre, à la destinée prédit par un vieille et sage femme qui se sacrifiera pour sauver les pauvres et les opprimés.
Les cicatrisations fissa fissa, parce que des vis de 20 centimètres dans la boite à idées et le long de la moelle, entre nous, ça passe. Ça vaut pas un prince albert.
Le méchant, tellement méchant. Il est si méchant qu'il transpire la méchanceté. Tellement méchant que sans rien faire, il reste méchant. Méchant au péril de l'intelligence d'ailleurs, mais passons. (Je reconnaîtrai par contre le petit côté original a.k.a la voix insupportable du banlieusard londonien. Il reste scandinave par contre, faut pas déconner.)
L'amour de la vie. L'amour d'enfance. Celui qu'on oublie pas, celui qu'on aime jusqu'à sa mort.
Un ninja ! (A moitié, il en faut toujours un, les flingues c'est surfait, les sabres c'est bien plus parlant. Et puis faut envoyer des gens regarder ce foutu Wolverine raté : MONTREZ LEUR DU KATANA BORDEL !)
Le meilleur ami qui meurt assez inutilement pour énerver le héro...

Enfin bref, tout.

- Côté musique Maestro ! :

Je dirais pas mauvaise. J'ai envie de dire ça parce que je me souviens toujours des musiques horribles. Mais je me souviens aussi toujours des bande sons vraiment réussies. Là, je ne m'en souviens absolument pas. Aucun thème, aucune mélodie.
Je dirais donc pas un chef d'oeuvre, mais pas une bouse de l'espace non plus. Je crois me souvenir de quelques "POOOOOINNNNNNNNNNNNN ... PPPPOOOOOOOOOOOOIIINNNNNNN" Comme on en entend dans toutes les bandes annonces depuis Transformers mais je ne suis pas vraiment sûr.

C'est vraiment dommage. Ce film avait vraiment tout pour être réussi. Les premières minutes me confortaient même dans ce sens. Mais plus elles se sont écoulées, plus le Hollywood style s'est mis à baver partout, pour qu'au final on se retrouve avec ce même soupe qu'on nous ressert encore une énième fois. Elle est pas dégueu' cette soupe, hein, mais bon, on commence peut-être à vouloir autre chose. Histoire de pas faire une overdose, ou d''être vraiment dégouté, si c'est pas malheureusement déjà fait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 386 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Max RL Elysium