Avis sur

Epic : La Bataille du royaume secret par l'homme grenouille

Avatar l'homme grenouille
Critique publiée par le

Comment résumer mon sentiment face à "Epic" ? Difficile... Ah si ! Cela pourrait se résumer à cette conversation : « La vache ! Pixar se fait un max de cash en vendant des voitures "Cars" à tous les gamins de la Terre (exception faite de ceux qui les fabriquent) ! Et bientôt ils vont vendre un paquet d’avions avec "Planes" ! Ces mecs sont des génies ! – T’as raison Jim ! Si on veut toucher notre part du marché, il va falloir lancer aussi notre produit, genre un truc que font les gosses tout le temps mais qui soit pas des petites voitures ou des petits avions... – Euh... Des petits... elfes ? – T’es nul Jim, fais tes cartons ! T’es viré ! – Alors des elfes qui volent et qui doivent se battre contre des chiens et des parents géants ? – Putain Jim, je retire ce que j’ai dit : t’es un génie ! Préparez le spot publicitaire de 1h30 : les gamins vont tous vouloir refaire chez eux les scènes du film où les elfes se faufilent partout dans la maison ! Je veux que la production du film commence dès demain ! – Mais euh... Pour l’histoire qui justifie notre marchandising ? On en discute pas un peu ? – On s’en fout ! Les gamins, tant que c’est spectaculaire, qu’il y a des couleurs, et des personnages qui font des grimaces, ils sont contents ! Il faut juste sortir deux trois ficelles habituelles pour que les parents s’endorment pas devant le film... – Alors justement, j’avais prévu un conte philosoph... - Woh Jim ! J’ai pas d’humour aujourd'hui. On parle de fric là, pas d’art. Tu nous fait la bonne vieille recette du royaume gentil de la vie contre le royaume méchant de la mort, tu mets un personnage de garçon type, un personnage de fille type, un personnage de parent-type, deux trois créatures chelous qui feront des grimaces et sortiront des blagues Carambar et tu me boucles le tout avec une morale bateau genre "appartenir à une famille ou à un clan c’est important..." – Tu es sûr ? C’est déjà la morale qu’on avait claqué dans "l’âge de glace", "Robots", "Horton"... – Jim, t'es vraiment pas fait pour ce business. T’es viré..... » Fin de la discussion. Vous ne me croyez pas ? Vous trouvez que j’exagère ? Alors demandez à ceux qui en reviennent de ce film : demandez leur s’il n’est pas question de gentille princesse contre un méchant tyran. Demandez-leur de citer une différence entre le personnage de jeune dandy de ce film et de celui présent dans chaque Disney ? Demandez-leur de vous citer un seul dialogue drôle du film. Et enfin, demandez-leur si, dans ce film, les filles et les garçons ne naissent pas dans des choux ou dans des roses ? » Et si à cette dernière question les gens vous répondent : « c’est pas vrai ils naissent dans des bourgeons ! » C’est qu’ils sont de mauvaise foi... Après une telle argumentation, certains se demanderont sûrement où je veux en venir : « ce n’est qu’un film pour les gosses après tout ! » A cela je répondrai : certes, ce n’est qu’un film pour les gosses. Ça bouge, y’a des couleurs et des limaces qui font des grimaces... Allez, je vais être sympa, il y a aussi quelques impressions de gigantisme qu rendent vraiment pas mal. Bref, si vos gamins sont jeunes, ils ne pourront qu’aimer. Maintenant, est-ce que cela ferait du mal que, de temps en temps, on arrête de nous gaver avec les mêmes mécanismes issus de basiques projections-tests pour qu’enfin on nous raconte quelque chose de neuf par rapport aux vieux codes éculés des années 1930 ? A cette question, le grand garçon que je suis a déjà sa réponse. A vous de chercher la vôtre...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 174 fois
2 apprécient

Autres actions de l'homme grenouille Epic : La Bataille du royaume secret