👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Eva ou le syndrome du thriller qui n'a rien à raconter. (c'est un thriller en vrai)
Et c'est bien dommage parce que le film fait monter sa tension tout à fait correctement.
On attend avec impatience le twist, le petit coup de peps qui va lancer le film. La corde dramatique est tendue, elle est tendue, elle est tendue... et elle restera tendue pendant presque 2h, de telle sorte qu'au bout d'1h, elle s'est complètement effilochée et on commence à désespérer que le film ne la lâche jamais. Ne reste finalement plus qu'un ridicule fil qui rompt sans force et sans bruit. Le plat dans le grand bain de la piscine municipale après un salto à 6 mètres de haut.
Pendant ce temps, Gaspard Ulliel s'entraîne durant tout le film à jouer la tête de la suffisance et le rictus nasal de l'homme contrarié, à tel point qu'il n'a plus besoin de les travailler pour le reste de sa vie.
Néanmoins, j'ai quelques points à distribuer si vous me le permettez.
A Miss Hupert, pour son sérieux, sa classe et son élixir de beauté pour sexagénaire, j'accorde 2 points pour Eva.
Deuxièmement, à Mr Gaspard Ulliel, pour la plus belle mono-performance d'acting qu'on ait vu dans le cinéma depuis de nombreuses années, 2 point.
Et troisièment, à Mr. Benoît Jacquot pour le sang-froid et le courage qu'il a manifesté à réaliser un thriller (qui plus est français) alors que Fincher est encore vivant, 2 points.
Et pour finir... il faut beaucoup de bravoure pour faire... non c'est bon je déconne faut pas pousser.
Si mes calculs sont exacts, il faudrait peut-être changer un peu la moyenne pâlichonne.
Eva gagne non pas la coupe des Quatre Maisons mais 5 euros de ma poche et c'est déjà pas mal.
¡YES!

Choumii
6
Écrit par

il y a 4 ans

4 j'aime

Eva
BastienGiot
3
Eva

Eva nulle part

La frustration est un sentiment dur à gérer au cinéma, même quand il fait partie des intentions du réalisateur, c’est toujours difficile à accepter pour le spectateur d’accepter un film qui le laisse...

Lire la critique

il y a 4 ans

12 j'aime

1

Eva
Fleming
5
Eva

Ex-prostitué rencontre prostituée et... pas grand chose à en dire

La magie opère pendant les dix premières minutes, remarquables. Ensuite, l'intérêt s'estompe. On peine à croire au pouvoir de fascination exercé par Éva. Isabelle Huppert, malgré tout son talent, a...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

13

Eva
Clyde-Barrow
3
Eva

Eva... pas bien du tout

Eva est une call girl de haut vol. Tarif: 300 euros. Perruque noire, robes et tailleurs impeccables, elle exerce dans un hôtel particulier d'Annecy. Pas de sentiments, une froideur très...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

2

Joker
Choumii
9
Joker

Miroir social contemporain

« Qu’obtient-on quand on croise un aliéné mental solitaire avec une société qui le rejette comme un malpropre ? » Quelle œuvre qui dialogue avec son temps, quelle intelligence dans les messages...

Lire la critique

il y a 2 ans

5 j'aime

Dark
Choumii
9
Dark

Ich bin du

J'ai dit à mon moi du passé d'absolument regardé cette série tandis que mon moi du futur la revisionne encore et encore, envieux de mon moi du présent qui l'a découverte pour la première fois. Dans...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

Eva
Choumii
6
Eva

Dommache

Eva ou le syndrome du thriller qui n'a rien à raconter. (c'est un thriller en vrai) Et c'est bien dommage parce que le film fait monter sa tension tout à fait correctement. On attend avec impatience...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime