Merveilleuse romance adolescente

Avis sur Every Day

Avatar Kousei
Critique publiée par le

Tous les deux/trois jours, j'ai une petite routine : chercher des idées de romances, de préférence des romances "légères". J'entends par là, pas des histoires d'amour sur fond de guerre, de conflit social ou autre truc du genre. J'aime les histoires d'amour belles, simples, ancrées dans notre réalité, déjà parce que sinon, elles passent souvent au second plan, mais surtout parce qu'elles sonnent globalement moins vraies. Ou en tout cas, moins proches de nous, si la romance n'est pas la chose centrale du film.
Et aujourd'hui, ce rituel a eu l'excellente idée de me faire m'arrêter sur Every day.

J'avais déjà entendu parler du bouquin, mais n'étant pas vraiment un énorme lecteur, encore moins de ce type de bouquin, j'avais passé mon chemin même si j'avais trouvé le pitch intéressant. Quel bonheur donc de voir un film aussi réussi.
Réussi cinématographiquement, déjà. Attention, on est pas de la maestria de réalisation, mais c'est trés propre, la lumière est globalement trés belle sur l'ensemble du film, et l'on a droit a deux trois plans sublimes. Je crois que le réal s'en est rendu compte d'ailleurs, en mettant quasiment le même a 5 minutes d'intervalle. L'O.S.T. est discrète mais trés belle. L'on aurait pu avoir peur d'une B.O. faite de morceaux pops chantés, il n'en ai rien, à deux trois exceptions prés, dont la musique de fin, trés belle. Attention, une B.O. non composée spécialement pour le film, j'ai rien contre, ca peut donner des choses trés réussies (c'est à toi que je parle, The First Time), mais globalement, on peut pas dire que ce soit fait subtilement pour les films du genre.

L'histoire est évidemment un vrai point fort du film. Elle est intéressante, trés bien menée, et aboutit surtout à une conclusion un poil attendue mais terriblement belle et efficace.

Tout cette histoire a permis à Rhi de grandir et gagner en maturité émotionnelle, pour finir avec quelqu'un qu'elle mérite, et qui lui faut. Chose qu'elle était incapable de faire au debut de film, accrochée qu'elle était a Justin, un petit con sans rien de particulier.

L'autre point positif, c'est que le film ne se ressent presque jamais comme un film pour ado. Le rythme est posé, les lumières tamisées, pas de blague de cul, pas de situations trop faciles, pas de gags tout court, le métrage s’enchaîne avec une douceur et une vraie sincérité.

L'écriture est globalement trés bonne, que ce soit au niveau dialogues comme des personnages. J'apprécie que le personnage principal, Rhi, n'ait rien de particulier. La meuf n'est pas un cliché. Ni une bombasse, ni une fille timide, ni une intello, ni une rebelle, ni rien, c'est une fille normale qui évolue dans un cadre normal, point. Elle se révèle néanmoins particulièrement touchante par sa bonté et sa candeur, qui ne seraient évidemment pas possibles a mettre en lumière sans le travail impeccable de l'actrice qui l'interprète. Mais je pense que le vrai tour de force du film est d'avoir réussi à ce que le personnage le plus humain, le plus touchant, soit celui qui n'a pas de visage. A, puisque c'est son nom, est affreusement touchant, on s'attache directement, et quand on pense qu'on le voit sous des traits différents toutes les 5 secondes, c'est quand même un exploit qu'il fallait réussir, sans non plus en faire trop. Le reste du cast est globalement trés bon.

Aucune grosse originalité à signaler cependant, cela dit, deux trois petites surprises que j'aie particulièrement appréciées, c'est pas tous les jours dans une romance adolescente que ca arrive : déjà, si l'on pouvait avoir peur que

A n'entre dans le corps de Rhi que bien plus tard et provoque un bordel lui même provoquant le retour au schéma classique de la romcom On se rencontre / On s'aime / On se dispute / On se re-aime, il n'en est rien. Ca arrive un peu avant le milieu du film, c'est trés jolimment fait, sans mélodrame, en ressort finalement une scène trés touchante et mignonne au lieu du drama à la con qu'on aurait pu attendre. La deuxième bonne grosse surprise, c'est le personnage de Justin, un con fini, mais qui, incroyable, ne pète pas un cable quand Rhi rompt avec lui pour devenir une sortie d'antagoniste nul. Ce dont ne se serait pas privé beaucoup de scénaristes. Mieux, il va même jusqu'à la défendre sur une scène du film, aprés leur rupture, quand Rhi se fait insulter.

Enfin, la petite cerise sur le gâteau, j'avais peur qu'avec un pitch pareil, le film ne veuille surfer sur l'air du temps et adopter un ton affreusement moralisateur, en mode Social Justice Warrior. Et pourtant, absolument rien à signaler de ce côté là. J'y ai cru sur une scène, que ca allait partir la-dedans, mais nan. Merci film. Merci beaucoup. Sur le meme theme, et c'est tout aussi appréciable, le film n'insiste jamais trop sur le cote "Le plus important, c'est ce qu'il y a a l'intérieur". C'est clairement ce qu'on attend de ce genre de film, et clairement, c'est bien le cas, Rhi tombe amoureuse de A pour sa personnalité, en meme temps pas le choix avec quelqu'un qui change de peau tous les jours. Mais le film n'en fait vraiment pas tout un flan, ils s'aiment, c'est comme ca et c'est tout.

En bref, je ne peux que conseiller ce magnifique film. Il ne réinvente pas la roue, mais ça n'est quasiment jamais le but d'une teen romance/romcom qui sont des films ultra codifiés de base. Malgré tout, Every Day est beaucoup plus subtil que le genre dont il est issu et possède une identité propre. C'est sublime, et j'ai déjà hâte de le revoir. Parce que oui, dans mon esprit, il ne fait aucun doute que je verrai Every Day trés prochainement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1951 fois
7 apprécient

Autres actions de Kousei Every Day