Un film sans âme

Avis sur Exodus - Gods and Kings

Avatar MasterFox
Critique publiée par le

J'avais de sérieux doutes depuis Prometheus et Cartel mais là c'est officiel : Ridley Scott est mort. J'attendais beaucoup de ce film, à la fois pour voir si Ridley Scott allait se reprendre, mais aussi pour que l'histoire des 10 commandements soit remise visuellement au goût du jour, presque 60 ans après la version de Cecil B. DeMille avec Charlton Heston, film que j'ai beaucoup apprécié et que j'ai toujours trouvé impressionnant compte tenu de l'époque et des moyens à disposition.
On m'a vendu du rêve pendant la bande annonce, pour finalement me servir en avant première un film tout simplement sans âme avec une succession d'événements bruts, sans enrobage. Je préviens tout de même avant d'aller plus loin : il y aura certainement des spoilers, notamment sur le sort des personnages (parce que bon l'histoire, on en connaît forcément au moins les grandes trames).

Alors ok, visuellement c'est plutôt agréable quand on outrepasse la 3D très peu exploitée et plutôt inutile, et de toute évidence, c'est une post conversion [Edit : alors visiblement ça n'en est pas une mais en tout cas en termes de qualité ça y ressemble grandement donc pour moi c'est du pareil au même]. Pour les décors et effets spéciaux, on pourra dire qu'en 2014 on en attendait pas moins. Pour autant était-ce nécessaire d'amener des tornades et autres effets techniques du genre ? Sans compter la manière dont s'ouvre la mer rouge. Il est dit normalement que Moïse ouvre la mer en deux, personnellement je n'ai rien vu de tel. Autre élément : la musique relativement agréable qui, contrairement à pas mal d'autres choses, ne m'a pas choqué outre mesure. Pour le reste... c'est une autre histoire...

COMMENT peut-on choisir un sujet comme celui de Moïse et des 10 Commandements et sortir quelque chose comme ça dans les salles obscures ?! Je ne sais par où commencer tellement j'ai de reproches à lui faire...
En premier lieu, LE reproche à faire c'est le jeu d'acteur de Joel Edgerton qui dépeint Ramsès : mon dieu que c'est mauvais. Je serais tout de même curieux de voir le film en VO mais je peine à croire que cela peut être dû au doublage. Il n'a aucun charisme, ses expressions sont fades et sans âme (comme le film) : on n'arrive même pas à le détester suffisamment tant il est peu crédible. Même Christian Bale en a pris un coup à côté, à croire que ça déteint...
Ensuite l'histoire et les personnages : si j'avais en main le script, je crois que j'y lirais une succession de tirets et non des phrases et paragraphes dignes de ce nom. On nous plonge dans le contexte avec quelques mots sur l'époque, l'Egypte, les hébreux, la situation globale, et on nous bombarde directement dans une bataille plutôt sympathique mais qui n'est que poudre aux yeux. On apprend la vérité sur les origines de Moïse, mais simplement comme ça, au détour d'une scène d'une platitude sans nom, rapidement, sans choc, sans montée en pression, rien. Les personnages ne sont pas creusés, on reste en surface et enchaîne. Les fléaux de Dieu même chose : ils s'enchaînent sans relâche : la mer de sang, les grenouilles, les mouches, la grêle, les sauterelles, la mort des premiers nés, avec entre deux un très faible semblant de négociation qui pourrait se résumer ainsi "Tu veux toujours pas ? Non ! Ok. Fléau suivant !". Certains personnages sont tellement survolés qu'il est quasiment impossible de retenir leur nom, comme la femme de Moïse, qu'il épouse trois scènes après l'avoir rencontrée, son frère Aaron, sa mère adoptive Nefertiti, sa soeur Myriam, Josué le tailleur de pierres (enfin normalement) qui tenait une place majeure dans les 10 Commandements. On n'y voit même pas Yochebel, sa vraie mère. Je ne suis pourtant pas de ces puristes qui crachent systématique sur des remakes, reboots et compagnie, mais là il y a de gros abus.
Enfin, derniers éléments de reproche d'une liste qui pourrait s'avérer beaucoup plus longue :
- d'une part l'image de Dieu : on voit assez furtivement le buisson ardent, mais pourquoi choisir comme messager de Dieu une sorte d'enfant capricieux ? Aucune crédibilité encore une fois.
- d'autre part Moïse et Ramsès engloutis par la mer rouge : chacun aurait dû être brisé par la grande puissance des vagues, sans compter les énormes rochers présents un peu partout, tout comme l'a été l'armée de Ramsès. Et pourtant non, Moïse se lève mais bon ok il a été sauvé par Dieu, admettons. Mais Ramsès se relève également, indemne. Il y a un moment il faut arrêter de rire au nez du spectateur Monsieur Scott.

L'histoire du film est finalement à l'image de l'affiche officielle : on peine à croire que cela a été réalisé par un professionnel et non par un stagiaire.

Ridley Scott à dédicacé ce film à son frère Tony, réalisateur bien connu lui aussi, décédé il y a deux ans. Ne serait-ce que par respect pour lui, il aurait tout de même pu livrer une oeuvre de qualité. Dommage Ridley, plus jamais.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 910 fois
11 apprécient · 4 n'apprécient pas

MasterFox a ajouté ce film à 1 liste Exodus - Gods and Kings

  • Films
    Cover Films vus au ciné

    Films vus au ciné

    Liste purement personnelle juste pour avoir un aperçu de tous les films que j'ai été voir au ciné

Autres actions de MasterFox Exodus - Gods and Kings